La reconnaissance d’une mémoire dominée : la patrimonialisation militante d’une cheminée d’usine à Givors (Rhône, France).

Résumé : A Givors (Rhône, France), la fermeture en 2003 d’une verrerie présente vieille de deux siècles a entraîné un profond traumatisme économique et social. Aujourd’hui, une cheminée demeure comme seul vestige matériel de la verrerie. Depuis quelques années, l’édifice a été mobilisé par une association d’anciens verriers dans le cadre d’une lutte sociale et sanitaire. La cheminée a été érigée comme le symbole du combat engagé par les anciens verriers pour faire reconnaître l’origine professionnelle de leurs maladies. Cette mise en mémoire de la cheminée permet au groupe des anciens verriers d’engager un mouvement de reconquête sociale et d’appropriation symbolique de l’espace au profit d’une mémoire dominée.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01316681
Contributor : Thomas Zanetti <>
Submitted on : Tuesday, May 17, 2016 - 3:04:58 PM
Last modification on : Thursday, October 17, 2019 - 12:36:47 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01316681, version 1

Citation

Thomas Zanetti. La reconnaissance d’une mémoire dominée : la patrimonialisation militante d’une cheminée d’usine à Givors (Rhône, France). . Troisième Conférence de l'ACHS ; Le patrimoine, ça change quoi ?, Jun 2016, Montreal, Canada. ⟨halshs-01316681⟩

Share

Metrics

Record views

176