Diachronie de l'oral représenté: délimitation et segmentation interne du dialogue (IXe-XVe siècle)

Résumé : L’oral représenté peut se définir comme la restitution à l’écrit de paroles prononcées oralement. Dès les débuts du français, des séquences ou épisodes d’oral représenté sont insérés dans les textes. Tantôt monologiques, tantôt dialogiques, ces épisodes sont explicitement distincts du reste des textes grâce à un système de marques ou balises linguistiques. Nous nous intéressons dans cet article aux marques qui assurent la délimitation externe des épisodes (les frontières avec le récit), et qui contribuent à leur structuration interne en unités de plus petite taille (prises de parole à chaque changement de locuteur). L’incise (dit-il, fait-il) et l’annonce (li rois li dist) font partie de ces marques. Leurs caractéristiques formelles et fonctionnelles sont étudiées dans un corpus diachronique diversifié, la Base de français médiéval (ixe - xvie s., 4,7 millions de mots) à l'aide des outils d'analyse systématique et exhaustive du logiciel TXM. L’étude met en évidence deux changements parallèles. Du point de vue formel, l’incise et l’annonce se différencient entre le ixe et la fin du xiiie siècle : les verbes utilisés (faire et dire), l’expression du sujet (obligatoire ou non, sous forme pronominale ou nominale), l’ordre des constituants (SV ou VS) ne sont progressivement plus les mêmes. Du point de vue fonctionnel, l’incise et l’annonce se spécialisent plus lentement et plus tardivement, la première dans le marquage de l’alternance des tours de parole, la seconde dans le balisage de l’entrée dans l’épisode d’oral représenté. L’interprétation des données nous permet de proposer un modèle d’évolution de l’incise et de l’annonce en trois phases (ixe-mi xiie siècle / mi xiie-1300 / 1300-1500). Ce modèle nous renseigne sur l’évolution de deux marques linguistiques spécifiques à l’oral représenté et montre de quelle façon la langue vernaculaire développe son propre système de balisage avant qu’apparaissent l’imprimé et les signes typographiques modernes (guillemets, tirets).
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Wendy Ayres-Benett; Anne Carlier; Julie Glikman; Thomas Rainsford; Gilles Siouffi; Carine Skupien Dekens. Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, Classiques Garnier, pp.279-296, 2018, Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, 〈http://diachronie.org/colloques/colloque-cambridge-2014〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01313822
Contributeur : Alexei Lavrentiev <>
Soumis le : mardi 10 mai 2016 - 14:23:59
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 16:20:38
Document(s) archivé(s) le : mardi 15 novembre 2016 - 23:58:37

Fichier

guillot_al_sidf4-pour_HAL.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01313822, version 1

Citation

Céline Guillot-Barbance, Alexei Lavrentiev, Serge Heiden, Bénédicte Pincemin. Diachronie de l'oral représenté: délimitation et segmentation interne du dialogue (IXe-XVe siècle). Wendy Ayres-Benett; Anne Carlier; Julie Glikman; Thomas Rainsford; Gilles Siouffi; Carine Skupien Dekens. Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, Classiques Garnier, pp.279-296, 2018, Nouvelles voies d’accès au changement linguistique. Actes du colloque de la SIDF, 〈http://diachronie.org/colloques/colloque-cambridge-2014〉. 〈halshs-01313822〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

178

Téléchargements de fichiers

98