Les usages sociaux de la bibliothèque universitaire : Le cas des lettres et sciences humaines à l’université de Provence

Résumé : Les enquêtes menées depuis plusieurs années sur la fréquentation des bibliothèques universitaires révèlent une progression spectaculaire du nombre d' inscrits, qui est passé de 462000 en 1983 à 786000 en 1990. Concernant les usagers, une étude de 1992 sur les étudiants de premier et second cycles 2 montrait que 32 % d'entre eux fréquentaient souvent une bibliothèque universitaire, 43 % de temps en temps et 25 % jamais. Ce double constat montre clairement une forte augmentation des publics des bibliothèques en milieu universitaire qui peut être expliqué par deux raisons : – la hausse des niveaux de scolarisation , qui a conduit vers les bibliothèques des couches de la population qui ne les fréquentaient pas ou, tout au moins, des parts plus larges de couches de population qui auparavant les fréquentaient peu; – l'amélioration et la transformation de l'offre (élargissement des plages horaires d'ouverture , augmentation des acquisitions, informatisation de la gestion des prêts, etc .). Cependant, ces enquêtes concernent toujours des expériences particulières, à partir desquelles il est difficile de proposer des analyses ou des hypothèses générales.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01312508
Contributor : Mohamed Dendani <>
Submitted on : Monday, May 9, 2016 - 5:49:02 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 2:30:09 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01312508, version 1

Collections

Citation

Mohamed Dendani, Pascal Reysset. Les usages sociaux de la bibliothèque universitaire : Le cas des lettres et sciences humaines à l’université de Provence. Bulletin des bibliothèques de France, Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques (ENSSIB), 2001, Les topographies du savoir. ⟨halshs-01312508⟩

Share

Metrics

Record views

98