Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La fiche à l’école maternelle : un objet littératié paradoxal

Résumé : Cet article s’intéresse au rôle que les fiches jouent dans la construction des savoirs à l’école maternelle et aux différenciations que ces supports peuvent produire, en se basant sur une enquête de terrain réalisée dans six classes de grande section socialement contrastées. Il détaille trois dimensions relatives à l’utilisation des fiches dans les classes d’école maternelle qui, en se conjuguant, participent aux différenciations cognitives dans la construction des savoirs des élèves. Il montre, tout d’abord, que les fiches ne sont pas des supports neutres dans la mesure où elles s’appuient sur un mode d’apprentissage spécifique et où elles contribuent à façonner les savoirs eux-mêmes. Ensuite, il présente les différents registres d’interprétation à partir desquels les élèves se saisissent des fiches, en insistant sur le fait que seule une minorité d’élève s’appuie sur un registre littératié correspondant aux attentes scolaires. Enfin, il souligne comment la dimension matérielle des fiches tend à renforcer les approches les moins littératiées des savoirs. Cet article amène ainsi à mieux comprendre comment les fiches ne permettent pas aux élèves d’intégrer la dimension littératiée s’ils ne la maîtrisent pas antérieurement et comment le rapport aux savoirs et la matérialité propres à ces supports pédagogiques contribuent, au contraire, à renforcer les registres les plus éloignés des attentes scolaires.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01310135
Contributor : Ariane Richard-Bossez <>
Submitted on : Monday, June 18, 2018 - 12:29:57 PM
Last modification on : Tuesday, June 23, 2020 - 5:18:06 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01310135, version 1

Citation

Ariane Richard-Bossez. La fiche à l’école maternelle : un objet littératié paradoxal. Recherches en éducation, Université de Nantes, 2016. ⟨halshs-01310135⟩

Share

Metrics

Record views

301