Internet Alternatifs

Résumé : L'Internet est constitué de différents éléments et couches, qui peuvent être développés, façonnés et organisés de plusieurs manières : le réseau, l'hébergement, les applications, la connexion locale, les contenus. Si le concept de décentralisation est en quelque sorte inscrit dans le principe même de l'Internet – et notamment dans l'organisation de la circulation des flux – son urbanisme actuel semble n'intégrer ce principe que de manière limitée, et certains des risques d'une re-centralisation du réseau ont pu apparaître récemment. Le mode actuel d'organisation des services et de la structure du réseau qui rend possible leur fonctionnement, avec ses points de passage obligés, ses carrefours plus ou moins contraints, ses emmagasinages performants, soulève nombre de questions en termes à la fois d'une utilisation optimisée des ressources de stockage, et de la fluidité, rapidité et efficacité des échanges électroniques. Ces questions contraignent et orientent les choix architecturaux originels pour améliorer la qualité de service. S'y ajoutent des interrogations sur la sécurité des échanges et la stabilité du réseau face aux risques de cybercriminalité et de pannes ou de rupture d'infrastructure. Une série de dysfonctionnements aux conséquences globales attirent l'attention sur les risques pour la sécurité et la protection des données qui sont inhérentes à la structure actuelle de l'Internet. Le développement d'architectures encore plus centralisées se propose d'apporter une réponse aux risques de cybercriminalité et de fuites de données. En effet, disposer d'une autorité centrale peut faciliter le contrôle technique, l'ajout d'une fonctionnalité ou le retrait d'une donnée. A l'inverse, le recours à des architectures de réseau décentralisées et à des formes d'organisation distribuées est envisagé par nombre de projets, entreprises, services, groupes d'activistes, chercheurs. Les architectures distribuées sont présentées comme une voie possible pour parer certaines difficultés de gestion du réseau, de ses localités à sa globalité, dans une perspective d'efficacité, de sécurité et de développement durable numérique (pour une meilleure utilisation des ressources). Au delà de l'optimisation technique, elles ont aussi des implications en terme de pouvoir et de gouvernance. La décentralisation vise aussi à préserver l'autonomie et la libre concurrence des acteurs face à la situation de monopole des grandes entreprises américaines et des menaces qui pèsent sur la vie privée et l'innovation. En l'absence de régulation des conditions d'utilisation imposées aux utilisateurs, et de possibilité de contrôle de l'usage qui est fait des données personnelles, le recours à des services distribués, qui sont souvent basés sur des logiciels libres, permet aux plus experts d'exercer un droit de regard, voire de se réapproprier et même de participer aux décisions concernant l'hébergement et la sécurité de leurs communications
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Cécile Méadel; Francesca Musiani. Abécédaire des architectures distribuées, Presses des Mines, pp.117-121, 2015, 9782356712134. 〈http://www.pressesdesmines.com/abecedaire-des-architectures-distribuees.html〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01303295
Contributeur : Melanie Dulong de Rosnay <>
Soumis le : dimanche 17 avril 2016 - 19:08:17
Dernière modification le : mardi 19 avril 2016 - 01:02:39
Document(s) archivé(s) le : lundi 18 juillet 2016 - 10:52:36

Fichier

dulong musiani internet altern...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01303295, version 1

Collections

Citation

Melanie Dulong de Rosnay, Francesca Musiani. Internet Alternatifs. Cécile Méadel; Francesca Musiani. Abécédaire des architectures distribuées, Presses des Mines, pp.117-121, 2015, 9782356712134. 〈http://www.pressesdesmines.com/abecedaire-des-architectures-distribuees.html〉. 〈halshs-01303295〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

103

Téléchargements de fichiers

58