Quand la psychologie et la linguistique rencontrent la finance : le cas de la France

Résumé : En Finance, la mesure du sentiment des investisseurs reste largement débattue. Dans cet article, nous utilisons la mesure du sentiment GTNS développée par Beer et al. (2013). Cette dernière s’appuie sur des résultats de recherche issus de la psychologie et de la linguistique. L’objectif principal de cet article consiste à analyser l’impact de cette mesure du sentiment des investisseurs sur les rentabilités boursières des entreprises françaises. En utilisant la méthodologie de Baker et Wurgler (2006), nous montrons, à partir d’un travail empirique sur la France, que les rentabilités des actions difficiles à évaluer et à arbitrer sont influencées par le sentiment des investisseurs. Cet effet, prononcé dans le court terme, disparaît toutefois dans le long terme. [English] In the financial field, measures of investor sentiment are regularly debated. In this paper, we use the GTNS measure of Beer et al. (2013). It is based on research results coming from psychology and natural language processing. In this paper, we study the impact of this measure of investor sentiment on the French stock returns. Using the Baker and Wurgler (2006) methodology, we show – in a French experiment - that the returns of stocks that are hard to value and hard to arbitrage are affected by investor sentiment. This effect is significant in the short run, but disappears in the long run.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01288095
Contributor : Crego - Université de Bourgogne <>
Submitted on : Monday, March 14, 2016 - 3:51:54 PM
Last modification on : Thursday, April 4, 2019 - 1:43:16 AM

Identifiers

Citation

Fabrice Hervé, Mohamed Zouaoui. Quand la psychologie et la linguistique rencontrent la finance : le cas de la France. Finance Contrôle Stratégie, Association FCS, 2014, 17 (1), http://fcs.revues.org/1458. ⟨10.4000/fcs.1458⟩. ⟨halshs-01288095⟩

Share

Metrics

Record views

224