Les changements temporaires de localisation des individus dans le cadre de leurs mobilités touristiques : analyse des enjeux territoriaux dans le cas des régions Ile-de-France, Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais

Résumé : Des premières théories de la localisation développées au début du XIXe siècle par les économistes néoclassiques aux analyses contemporaines de la “nouvelle économie géographique”, la localisation des entreprises, et donc des producteurs, est toujours apparue comme le déterminant majeur de l’organisation spatiale de l’économie. La localisation des individus, et donc des consommateurs, a constamment été envisagée comme une variable secondaire et aujourd’hui encore la majorité des analyses s’intéresse essentiellement aux dynamiques de la production pour expliquer l’organisation spatiale de l’économie car elles considèrent que la localisation des consommateurs est encore induite par la localisation des entreprises, les ménages ayant tendance à se localiser dans les espaces métropolitains pour bénéficier des externalités générées par le regroupement des entreprises : accès à des biens et services différenciés, à un marché de l’emploi diversifié…(Jayet, Puig & Thisse, 1996 ; Krugman, 1991). Cependant, d’autres analyses montrent que cette équivalence entre localisation des individus et localisation des entreprises ne se vérifie plus systématiquement et qu’à ce titre les dynamiques de la consommation influent également sur l’organisation spatiale de l’économie (Claval, 2003 ; Davezies, 2004). Longtemps associée à un lieu unique, les ménages travaillant, résidant et consommant à proximité, la localisation des individus dans l’espace a connu effectivement d’importants changements sous l’effet de l’accroissement des mobilités spatiales et de l’éclatement spatial des espaces de vie. Ainsi, les lieux de résidence des individus ne recoupent plus forcément les lieux d’implantation des entreprises comme en témoignent les évolutions des mobilités domicile-travail, avec l’éloignement croissant des lieux de résidence et de travail, ou les migrations de retraite, où le choix du lieu de résidence n’est plus déterminé par l’activité professionnelle. Mais dans un contexte marqué par l’accroissement des mobilités touristiques la localisation des consommateurs peut-elle se réduire encore au seul lieu de résidence principale ? A travers ces changements temporaires de localisation les individus ne consomment-ils pas également ailleurs que dans le cadre de leur environnement local ?
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01283946
Contributor : Patricia Lejoux <>
Submitted on : Monday, March 7, 2016 - 10:28:45 AM
Last modification on : Wednesday, October 31, 2018 - 12:24:05 PM
Long-term archiving on : Wednesday, June 8, 2016 - 2:03:28 PM

File

Lejoux_CO_2007.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01283946, version 1

Collections

Citation

Patricia Lejoux. Les changements temporaires de localisation des individus dans le cadre de leurs mobilités touristiques : analyse des enjeux territoriaux dans le cas des régions Ile-de-France, Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais. Yerpez J. Territoires locaux, aménagement de l’espace et organisation des réseaux de transports, Actes INRETS n°103, INRETS, p. 91-98, 2007. ⟨halshs-01283946⟩

Share

Metrics

Record views

143

Files downloads

95