Le statut social des enseignants français au prisme du renouvellement générationnel

Résumé : Cet article analyse les transformations du statut social des enseignants en France, en s’interrogeant sur les conséquences des nombreux départs à la retraite qui caractérisent le début du xxie siècle, et des recrutements consécutifs de « nouveaux enseignants ». La valeur sociale des professions de l’enseignement, le niveau d’études, la profession du conjoint et la profession du père sont principalement étudiés, à l’appui de données statistiques. Les éléments que nous présentons témoignent d’évolutions contraires, en chiasme, dans le statut social des enseignants. Nous montrons que les cohortes les plus jeunes bénéficient d’un « prestige» social et intellectuel moindre que les précédentes, alors même qu’elles comptent davantage d’enfants d’enseignants, professions intermédiaires, cadres ou professions libérales en leur sein. Par ailleurs, nous repérons que les comportements conjugaux des plus jeunes enseignants se distinguent de ceux de leurs aînés par une stabilité, voire un rebond, de la dynamique homogame, qui pourrait s’interpréter comme le signe d’une certaine fermeture sur lui-même du groupe enseignant.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01271737
Contributor : Géraldine Farges <>
Submitted on : Tuesday, February 9, 2016 - 3:42:30 PM
Last modification on : Monday, June 17, 2019 - 6:26:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01271737, version 1

Collections

Citation

Géraldine Farges. Le statut social des enseignants français au prisme du renouvellement générationnel. Revue Europeenne des Sciences Sociales, Librairie Droz Geneve, 2011, 49 (1), pp.157-178. ⟨halshs-01271737⟩

Share

Metrics

Record views

184