Jeunes urbanistes et auto-entrepreneur : un oxymore ? Les apprentissages d’une socialisation professionnelle atypique

Résumé : Cet article étudie les conditions d'insertion professionnelle de jeunes diplômés des formations universitaires en urbanisme s'inscrivant au régime de l'auto-entrepreneur pour accéder à l'emploi. Ces premières années d'activité professionnelle constituent un moment de formation et d'apprentissages d'un métier, et se doublent ici de l'apprentissage d'un travail d'entreprendre. En quoi ce mode d'insertion atypique at -il une incidence sur les compétences professionnelles et l'apprentissage du métier ? Comment et à quelles conditions les jeunes diplômés auto-entrepreneurs peuvent-ils devenir des urbanistes indépendants et non pas de simples sous-traitants ? Dans le cadre de cet article, nous nous attacherons aux conditions d'apprentissage d'un métier (urbaniste), d'insertion professionnelle dans un champ professionnel peu formalisé (l'urbanisme), et de formation à une position sociale : être entrepreneur. Le régime simplifié de l'auto-entrepreneur constitue-t-il un tremplin vers l'exercice libéral ou entrave-t-il le déploiement de l'activité indépendante en urbanisme ?
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01254747
Contributor : Elsa Vivant <>
Submitted on : Tuesday, January 12, 2016 - 4:30:43 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 2:35:52 PM
Long-term archiving on : Saturday, April 16, 2016 - 3:30:11 AM

File

jeunes urbanistes auto entrepr...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01254747, version 1

Collections

Citation

Elsa Vivant. Jeunes urbanistes et auto-entrepreneur : un oxymore ? Les apprentissages d’une socialisation professionnelle atypique . Mashino, L.; Scouarnec, A. Les Métiers de la Ville de Demain, Management Prospective Editions, pp.133-150, 2014. ⟨halshs-01254747⟩

Share

Metrics

Record views

416

Files downloads

993