Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Un bilan amer pour l'Égypte : quarante ans de croissance rentière, au prix de la désagrégation sociale et de la dépendance extérieure

Marc Lavergne 1
1 EMAM - Equipe Monde Arabe et Méditerranée
CITERES - Cités, Territoires, Environnement et Sociétés
Résumé : Depuis le milieu des années 70, l’Égypte est entrée dans une voie nouvelle, entre libéralisation économique et alignement diplomatique sur l’Occident. Une première étape, sous le règne d’Anouar el Sadate, a été celle de la paix avec Israël et de l’infitah (ouverture économique) en phase avec l’essor des pays pétroliers voisins de la péninsule arabique et de la Libye. Cette orientation, symbolisée par le dénigrement du Haut Barrage d’Assouan, héritage de Nasser et de l’amitié égypto-soviétique, a favorisé l’urbanisation rapide du pays, l’émigration massive de la jeunesse vers les pays riches voisins, et une réislamisation politique conduisant à l’éclosion d’une intense activité terroriste. Après l’assassinat d’Anouar el Sadate en octobre 1981, la même politique est suivie par son successeur, Hosni Moubarak. Surfant sur une prospérité rentière, celui-ci accentue le clivage socio-spatial du pays, en tentant d’insérer l’Égypte dans la mondialisation. Il concentre ainsi le développement économique hors du delta et de la vallée, dans des villes nouvelles créées dans le désert, à l’écart des campagnes et du chaos urbain des grandes métropoles, ainsi que le long du canal de Suez et des rivages de la Méditerranée et de la mer Rouge. Face à la résistance croissante de la majorité de la population, il maintient parallèlement un régime autoritaire et répressif. Le 25 janvier 2011 éclate un soulèvement de la jeunesse urbaine qui obtient avec l’aide de l’armée la chute du régime. Mais l’avènement démocratique n’est qu’un intermède, la majorité issue des Frères Musulmans se révélant incapable d’apporter le remède attendu aux maux de l’Égypte, la pauvreté et le chômage. Sous la conduite du général Abdelffattah el Sissi, l’armée, acteur économique autant que militaire, a vite repris le contrôle des affaires du pays. L’Égypte cherche désormais son salut dans une alliance étroite avec ses bailleurs de fonds du Golfe, aux prises avec un contexte régional menaçant.
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01248035
Contributor : Marc Lavergne <>
Submitted on : Wednesday, December 23, 2015 - 1:51:29 PM
Last modification on : Tuesday, February 12, 2019 - 1:19:23 AM
Document(s) archivé(s) le : Thursday, March 24, 2016 - 12:41:01 PM

File

Hérodote Egypte v 5.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01248035, version 1

Collections

Relations

Citation

Marc Lavergne. Un bilan amer pour l'Égypte : quarante ans de croissance rentière, au prix de la désagrégation sociale et de la dépendance extérieure . Hérodote - Revue de géographie et de géopolitique, Elsevier Masson/La Découverte, 2016, Le monde arabe : regards géopolitiques, pp.97-122. ⟨halshs-01248035⟩

Share

Metrics

Record views

299

Files downloads

548