Skip to Main content Skip to Navigation
Books

Villes et organisation de l’espace en Bordelais (vers 1300 - vers 1550)

Résumé : Sous le titre Villes et organisation de l’espace en Bordelais (vers 1300-vers 1550), l’ouvrage rassemble, condense et clôt d’une certaine manière quelque 40 années de recherche menées par l’auteur. Celles-ci ont débuté dans le cadre d’une thèse de doctorat portant sur la banlieue de Bordeaux entre 1350 et 1550 et se sont poursuivies avec la préparation d’une Habilitation à Diriger des Recherches consacrée au rôle des villes dans la structuration spatiale Bordelais de la fin de l’Antiquité au milieu du XVIe siècle, elle-même prolongée par des travaux sur les espaces fluviomaritimes associés aux ports de Bordeaux et de Libourne à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Appuyée sur un important dossier cartographique et s’inscrivant dans une approche de géographie historique, l’étude aborde le rôle des villes en tant que pôles de structuration d’un espace régional, le diocèse de Bordeaux, entre le début du XIVe et le milieu du XVIe siècle. Elle s’intéresse à l’emprise urbaine, juridique et économique, sur les proches campagnes, ainsi qu’à la hiérarchisation des villes et aux interrelations qu’elles ont développées au sein d’un réseau urbain, dont l’existence était jusqu’alors admise comme un postulat sans avoir été réellement démontrée. Enfin, la prise en compte d’un temps historique long permet de mettre en évidence des évolutions différenciées (promotions, stagnations, déclassements) depuis la fin de la mise en place du semis urbain au début du XIVe siècle jusqu’aux réajustements du début du XVIe siècle consécutifs aux crises du bas Moyen Âge, au sein d’une armature urbaine trop souvent considérée comme fixée une fois pour toute au cours du Moyen Âge central. Si le poids prépondérant de Bordeaux annonce déjà le primat de la capitale régionale à l’époque moderne dans un processus de long terme qui conduit jusqu’à la métropolisation actuelle, le Bordelais « utile », organisé autour des vallées de la Dordogne, de la Garonne et de la Gironde, offre l’aspect d’un territoire structurés en petits pays gravitant autour des villes et des bourgs ruraux, desquels émerge Libourne en tant que pôle secondaire du diocèse, organisant indépendamment de Bordeaux la zone de confluence de l’Isle et de la Dordogne. Les marges du diocèse, faites d’espaces répulsifs (bois, landes, marais), faiblement peuplés et peu mis en valeur, forment une périphérie qui échappe au contrôle des villes. C’est par la Garonne et la Dordogne, vers l’amont, que les villes du Bordelais entrent en relation avec les régions voisines formant leur arrière-pays, tandis que la Gironde ouvre vers l’aval des perspectives d’échanges maritimes qui ne profitent pleinement qu’à Bordeaux.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01246233
Contributor : Michel Bochaca <>
Submitted on : Friday, December 18, 2015 - 11:46:57 AM
Last modification on : Friday, April 24, 2020 - 3:16:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01246233, version 1

Collections

Citation

Michel Bochaca. Villes et organisation de l’espace en Bordelais (vers 1300 - vers 1550). Les Indes savantes, 2015. ⟨halshs-01246233⟩

Share

Metrics

Record views

137