Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L’approche humaniste de l’apprentissage des langues, l’exemple des Colloques d’Erasme

Résumé : Il est d’usage d’associer culture humaniste et apprentissage des langues anciennes, en rappelant que ce « retour » aux textes de l’Antiquité s’est fait par le développement de la philologie et de la traduction. Cependant, le latin au début du XVIe siècle n’était pas une langue morte, mais une langue seconde, pratiquée aussi bien à l’oral qu’à l’écrit . La rénovation de l’enseignement du latin voulue par les Humanistes, si elle avait pour idéal la « pureté » de la langue classique telle qu’elle était conservée à travers les écrits des Anciens, se donnait cependant pour objectif de former à la maîtrise de l’oral autant que de l’écrit et a bénéficié, avec les colloques scolaires, des instruments pédagogiques répondant à un tel objectif. Je tenterai de préciser la conception qu’Érasme se fait de la langue latine et des différentes activités qui permettent son apprentissage en étant sensible à la part du rhétorique et du moral qui sont, pour lui, indissociables de la part strictement linguistique.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01244810
Contributor : Anne Godard Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 16, 2015 - 11:42:47 AM
Last modification on : Wednesday, October 27, 2021 - 2:43:27 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01244810, version 1

Collections

Citation

Anne Godard. L’approche humaniste de l’apprentissage des langues, l’exemple des Colloques d’Erasme . J.-C. Beacco, J.-L. Chiss, F. Cicurel et D. Véronique. Les Cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues, Presses Universitaires de France, pp. 15-32, 2005. ⟨halshs-01244810⟩

Share

Metrics

Record views

911