Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Vers une polyphonie multimodale. La circulation de discours tiers sur les réseaux sociaux d’hommes et femmes politiques allemands

Résumé : La présente proposition de communication, qui trouve son ancrage disciplinaire dans les sciences du langage, se situe à l’interface entre analyse linguistique du discours politique (Girnth, 2002, Charaudeau 2005, Schröter/Carius 2009) et linguistique des médias (Burger 2008). Partant du rôle aujourd’hui unanimement reconnu par la recherche que jouent les nouvelles technologies dans la communication politique (Klemm 2007), elle vise à analyser la façon dont les réseaux sociaux d’hommes et de femmes politiques allemands (cf. infra) intègrent les discours autres – de leur propre camp comme de l’opposition. Elle part de l’hypothèse selon laquelle les réseaux sociaux, tout comme le web 2.0. dans son ensemble (Emmer 2005, Meckel & Stanoevska-Slabeva 2008, Zerfass 2008, Bertelsmann Stiftung 2009), favorisent en effet la circulation des discours tout en en gommant les frontières traditionnelles, le plus souvent établies dans une perspective strictement grammaticale. Le corpus analysé est constitué pour l’essentiel des profils Facebook d’hommes et de femmes politiques allemands jouant un rôle au niveau fédéral. Du point de vue discursif, il s’agit principalement de déclarations et commentaires et de réactions des internautes. Ce cœur de cible est complété par l’analyse connexe d’autres traces de leur présence sur le net comme leurs pages personnelles ou leurs blogs. L’analyse s’inscrit dans le cadre méthodologique qui est celui de l’hétérogénéité et de la circulation des discours et du dire (Authier-Revuz 1995). Dépassant la seule analyse des microstructures linguistiques (formes d’insertion des paroles du tiers dans son propre discours), elle s’attachera à l’étude de la fonction que prennent ces discours autres dans l’économie argumentative générale mise en œuvre par ces acteurs du monde politique. Il s’agira ainsi d’étudier (i) la mise en scène des co-énonciateurs (fictifs ou non) et les raisons de leur choix, (ii) les formes de récupération et/ou de rejet de ces discours et (iii) les combats sémantiques qui président le plus souvent à cette circulation des discours : ‘démonter’ la construction sémantique de tel concept par l’adversaire pour mieux justifier sa propre construction. L’étude de ces phénomènes devra par ailleurs tenir compte de la structure dialogique constitutive des supports choisis, les internautes ayant aussi la possibilité et le ‘droit’ de participer à cette circulation. L’étude devrait ainsi permettre d’aborder en conclusion la question souvent posée par la recherche sur les médias sociaux du degré de transformation véritable des formes traditionnelles de communication, ici politique : assiste-t-on vraiment à un passage d’un modèle communicationnel top-down à un modèle bottom-up ? Ces nouveaux supports de communication changent-ils effectivement les modes de circulation du dire ? La prise en compte du tiers – et de ses positions – est-elle qualitativement différente de ce qu’elle pouvait être par le passé ? De la réponse à ces questions dépend aussi et surtout la nécessité ou non de repenser les catégories d’analyse classiques du discours politique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01237827
Contributor : Msh Dijon Maison Des Sciences de l'Homme <>
Submitted on : Thursday, December 3, 2015 - 5:29:11 PM
Last modification on : Tuesday, July 23, 2019 - 1:52:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01237827, version 1

Collections

Citation

Laurent Gautier. Vers une polyphonie multimodale. La circulation de discours tiers sur les réseaux sociaux d’hommes et femmes politiques allemands. Politique - medias - TIC : utilisations des médias sociaux en politique, Journée d'étude, Centre Interlangues TIL ; CIMEOS, Jun 2012, Dijon, France. ⟨halshs-01237827⟩

Share

Metrics

Record views

165