Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Parler de son vin avec les bons mots : vers un OenoLex espagnol – hispano-américain ?

Résumé : Dire que le marketing du vin est, en partie du moins, une «affaire de mots» semble relever de la lapalissade. Que ce soit dans la presse spécialisée, sur les forums et autres blogs d’amateurs, sur les étiquettes ou même autour d’un verre lors d’une dégustation chez un producteur, présenter et faire apprécier un vin passe tout à la fois par des impressions/sensations et par les mots que l’on réussit - ou pas - à associer à ces dernières. La communication présentée dans le cadre de cette journée vise ainsi à revenir sur cette relation entre «la chose et le mot» pour tout à la fois la problématiser en montrant qu’elle n’est peut être pas aussi évidente qu’on veut bien le croire et présenter comment, dans le cadre d’un projet-test, une approche à l’interface entre linguistique, sensorialité et info-com peut répondre à certaines interrogations de la filière professionnelle. Instancié pour le moment pour les seuls vins de Bourgogne, OenoLex a vocation a être étendu à d’autres régions et d’autres langues : pourquoi pas l’espagnol et les régions viti-vinicoles d’Espagne et/ou d’Amérique Latine ? Dans ce contexte, on commencera par contextualiser notre propos en partant de deux traits caractéristiques de la communication traditionnelle sur le vin : d’une part son côté quasi ésotérique pour le non-spécialiste et d’autre part son unidirectionnalité au sens où son destinataire est le plus souvent considéré de manière indifférenciée, faisant fi tout à la fois de ses possibles niveaux d’expertise et de la dimension sensible du référent vin. Prenant le contre pied de ces deux tendances, le projet OenoLex - développé en synergie entre la MSH de Dijon, le Centre Interlangues de l’uB et le Center for leksikografi de l’Université d’Aahrus (DK) - vise à produire un nouveau type de représentation organisée des mots et des savoirs sur les vins. On discutera ainsi ses trois principes majeurs : son ancrage dans la réalité discursive authentique des consommateurs à travers la constitution d’un corpus essentiellement oral indexé sur des situations de consommation ; sa finalité multi-agent abordant les «mots et les choses» en fonction du degré d’expertise et d’investissement cognitif du consommateur visé ; sa dimension cognitive qui vise à dépasser les dictionnaires ou autres lexiques du vin pour associer aux mots utilisés des «segments de savoirs». La communication abordera pour terminer la question de l’ancrage culturel du contenu d’OenoLex dont la reconnaissance et la prise en compte sont indispensables avant d’envisager toute extension vers une autre langue et une autre culture viti-vinicole.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01237816
Contributor : Msh Dijon Maison Des Sciences de l'Homme <>
Submitted on : Thursday, December 3, 2015 - 5:29:04 PM
Last modification on : Tuesday, July 23, 2019 - 1:52:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01237816, version 1

Collections

Citation

Laurent Gautier. Parler de son vin avec les bons mots : vers un OenoLex espagnol – hispano-américain ?. Journée Dimensions Economiques de l’Espagnol, Nov 2013, Dijon, France. ⟨halshs-01237816⟩

Share

Metrics

Record views

184