Les psychoses infantiles : du langage à l'incorporation

Résumé : Le rapport que l'enfant psychotique entretient avec le langage a toujours été et demeure un trait essentiel du tableau clinique sur lequel on s'est appesanti. D'abord, bien évidemment, parce que l'utilisation très particulière du langage que manifeste cet enfant a été abondamment décrite, au point qu'on en a fait un des symptômes majeurs d'une telle pathologie, permettant même de porter un pronostic sur l'avenir de la personnalité de l'enfant psychotique. Ensuite et surtout, parce que la pensée occidentale tend depuis ses débuts à identifier la rationalité, c'est-à-dire ce qui fonde le fait humain dans sa spécificité avec le langage. Et telle est notamment en France, la substance même de la théorie de Jacques Lacan avec la prévalence qu'elle confère au signifiant et à la catégorie du Symbolique: c'est dans les seuls aléas de l'assignation du sujet, enfant ou adulte, à cet ordre Symbolique, éminemment linguistique selon lui, que peut se comprendre la psychose. La théorie de la médiation, à laquelle, je me référerai explicitement dans ce travail, rompt avec un tel postulat. Jean Gagnepain qui, depuis plus de vingt ans, l'élabore à Rennes se fonde pour asseoir cette rupture sur une clinique qui ne se réduit pas à la psychose et à la névrose, mais inclut les aphasies et ce qu'on appelle des atechnies, c'est-à-dire des pathologies de l'outil ou du faire dans ce qu'il a de proprement humain. Les psychoses constituent pourtant déjà un champ privilégié pour entériner un tel dépassement du logocentrisme, en tant qu'elles obligent à saisir que le langage n'est pas, en l'occurrence, spécifiquement concerné et qu'il fait précisément symptôme de quelque chose d'autre qui ne s'y réduit pas. Dans la présente contribution, je me proposerai dès lors de parcourir sommairement l'itinéraire qui conduit du langage à cet "autre chose", lequel, en ce qui concerne l’enfant, sera désigné comme étant le corps ou, plus exactement, le soma. Le processus d "'incorporation", selon le terme de Jean Gagnepain, en sera au principe.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01228852
Contributor : Jean-Claude Quentel <>
Submitted on : Friday, November 13, 2015 - 8:45:59 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 4:48:32 PM
Long-term archiving on : Friday, April 28, 2017 - 6:44:14 PM

File

Les psychoses infantiles.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01228852, version 1

Collections

Citation

Jean-Claude Quentel. Les psychoses infantiles : du langage à l'incorporation. Thérapie psychomotrice, Syndicat National d'Union des Psychomotriciens, 1989, Psychoses, pp.3-16. ⟨halshs-01228852⟩

Share

Metrics

Record views

424

Files downloads

1248