Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La langue des troubadours comme origine de la langue française (Rabelais, Fauchet, Blaise de Vigenère)

Résumé : L’hypothèse d’une origine occitane du français, une première « langue rustique » parlée par les descendants des Gaulois, s’appuie sur la reconnaissance de vestiges de l’ancienne langue française dans de rares manuscrits occitans. Elle est soutenue par des savants comme Claude Fauchet, Blaise de Vigenère et Étienne Pasquier, tandis que Rabelais avait déjà manifesté un intérêt certain pour les langues méridionales avec l’invention de l’utopien et l’épisode burlesque de l’écolier limousin. Autochtone, la langue des troubadours est présentée comme l’expression naturelle des sentiments. Ces auteurs de la Renaissance, qui comprennent au même moment l’importance du « roman » des Serments de Strasbourg rapproché de cette langue primitive, l’imaginent ainsi comme idiome ancestral, vraisemblable et expressif.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01218968
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Wednesday, October 21, 2015 - 6:52:30 PM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01218968, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. La langue des troubadours comme origine de la langue française (Rabelais, Fauchet, Blaise de Vigenère). La réception des troubadours du XVIe au XVIIIe siècle en France et en Languedoc, Oct 2011, Toulouse, France. pp.23-36. ⟨halshs-01218968⟩

Share

Metrics

Record views

271