L’approche historique du développement comparé : des visions complémentaires ?

Résumé : Dans cet article nous montrons que la théorie des dotations biogéographiques de Diamond (1997) et que la théorie du renversement de la fortune d’Acemoglu, Johnson et Robinson (2002), loin d’être substituables, sont complémentaires pour expliquer les écarts de développement économique dans le monde, depuis le début de l’holocène, en 11000 av. J.-C., jusqu’à aujourd’hui. Empiriquement, nous montrons la complémentarité de ces deux approches théoriques à l’aide d’un modèle structurel et de l’emploi de l’estimateur des triples moindres carrés, à information complète, sur un échantillon le plus large possible de pays de tout niveau de développement et sur un échantillon d’anciennes colonies Européennes. Ces résultats, relativement optimistes, confirment que les institutions agissent sur le niveau de développement. Par ailleurs ces résultats insistent sur l’aspect complémentaire de théories du développement qui sont trop souvent jugées concurrentes, à première vue.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d'Economie du Développement, De Boeck Supérieur, 2015, 23 (1), pp.97-128
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01205243
Contributeur : Cerdi Etudes & Documents - Publications <>
Soumis le : vendredi 25 septembre 2015 - 10:56:30
Dernière modification le : lundi 1 octobre 2018 - 17:24:06

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01205243, version 1

Collections

Citation

Pierre Mandon. L’approche historique du développement comparé : des visions complémentaires ?. Revue d'Economie du Développement, De Boeck Supérieur, 2015, 23 (1), pp.97-128. 〈halshs-01205243〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192