Police, réseaux sociaux, racisme

Résumé : Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) permettent à la police de communiquer directement avec la population. Or, dans les sociétés contemporaines, la légitimité de la police est une question centrale. La récurrence des émeutes dans les quartiers pauvres des minorités ethniques, en Europe et aux Etats-Unis, montre que la police souffre d'un déficit de légitimité auprès de cette partie de la population. Il existe plusieurs façons dont la police essaie d'augmenter sa légitimité auprès des minorités ethniques pauvres. La communication n'est que l'une de ses façons, et les réseaux sociaux ne sont qu'un des moyens de communiquer (mais c'est un moyen nouveau). Ce qui est intéressant avec l'articulation réseaux sociaux / police, c'est la question du racisme.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01199610
Contributor : Francois Bonnet <>
Submitted on : Tuesday, September 15, 2015 - 4:40:20 PM
Last modification on : Thursday, April 4, 2019 - 12:12:52 PM
Long-term archiving on : Tuesday, December 29, 2015 - 7:19:40 AM

File

Bonnet2015POLI.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01199610, version 1

Collections

CNRS | PACTE | UGA

Citation

François Bonnet. Police, réseaux sociaux, racisme. Poli - Politique de l'Image, Poli éditions, 2015, Techno-racismes, pp.98-105. ⟨halshs-01199610⟩

Share

Metrics

Record views

433

Files downloads

460