Pas très cathodique, enquête au pays des sans télé

Résumé : 98 % des Français regardent la télévision. Eux, non. Ils la refusent sous toutes ses formes, quel que soit l'écran de réception. Qui sont ces réfractaires ? Que font-ils de leur « temps libre » ? Ce voyage au pays des « sans-télé » nous fait découvrir une élite culturelle avec ses écarts de conduite (culturels), des adultes au passé plus ou moins cathodique selon les générations, des fratries où les enfants sont plus rebelles que les adolescents. L'enquête, menée pendant trois ans auprès des 566 ménages, dévoile des abstinents surdiplômés exerçant dans les champs de l'enseignement, de la santé, de l'art et du travail social, mais aussi 25 % d'individus n'ayant pas fait d'études dans l'enseignement supérieur, 15 % d'ouvriers-employés... L'auteur s'attarde sur les apprentissages, les contraintes et les primes de circonstance qui rendent possible le choix de s'en passer ou de prolonger l'absence. Il repère les réactions de l'entourage et les subtilités de la distinction d'un « on n'a pas la télé » glissé dans les conversations où le « parler télé » est une monnaie d'échange. Loin d'être repliée sur elle-même, cette population atteste une culture de sortie et compte, dans ses rangs, des natifs du numérique, avant-garde d'un mouvement générationnel délaissant la petite lucarne au profit d'Internet. Atypique aujourd'hui, elle contient en germe le typique de demain.
Mots-clés : télévision
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Erès, 2010, 9782749212913. 〈10.3917/eres.bergi.2010.01 〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01189033
Contributeur : François Texier <>
Soumis le : mardi 1 septembre 2015 - 10:14:59
Dernière modification le : mercredi 27 juin 2018 - 16:10:01

Identifiants

Collections

Citation

Bertrand Bergier. Pas très cathodique, enquête au pays des sans télé. Erès, 2010, 9782749212913. 〈10.3917/eres.bergi.2010.01 〉. 〈halshs-01189033〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

108