la gastronomie entre mémoire, innovation et valorisation touristique des territoires

Abstract : Le lien entre la gastronomie, le développement économique local et le tourisme et est ainsi mis en avant. Mais qu’en est-il du lien entre la gastronomie et la mémoire ? D’ailleurs, de quelle mémoire parle t-on ? La gastronomie génère t-elle du tourisme de mémoire ? La mémoire a longtemps été mobilisée à des fins de souvenir, de recueillement ou de commémoration d’épisodes tragiques. Ainsi, les champs de bataille, les cimetières militaires, les musées, nécropoles et mémoriaux ont servi de lieux de souvenir d’abord pour les proches des défunts. Les témoins et acteurs directs ayant pour beaucoup disparu, les lieux du souvenir sont progressivement devenus des lieux de mémoire accueillant visiteurs et touristes. Pour Pierre Nora (1997), un lieu de mémoire est un ensemble composite de symboles, monuments, archives, objets, personnages, lieux emblématiques qui tous contribuent à fixer la mémoire collective, l’identité d’un pays. Est donc potentiellement lieu de mémoire tout ce qui contribue à valoriser le passé et qui permet de donner les clés de compréhension de l’Histoire en dehors de toute transmission familiale directe (Petitier, 1989). Pour sa part, le tourisme de mémoire a été officialisé lorsqu’il s’est agit de témoigner des évènements passés mais surtout d’éduquer les générations actuelles et futures, d’entretenir et de conserver le patrimoine et de favoriser le développement économique des territoires , au point de faire dire à Pierre Nora que « avec le temps, la mémoire a perdu son sens... devenant une cause, une industrie, un moyen de pression » . Lorsqu’on envisage le lien mémoire et gastronomie, on mobilise d’avantage des éléments culturels, des traditions régionales et des savoir-faire ancestraux. On se situe dans la perspective de la transmission intergénérationnelle d’un patrimoine immatériel qui peut traduire une quête d’authenticité ou un retour aux sources. La gastronomie sert de fixateur des origines par le biais des traditions culinaires régionales et de l’usage de « produits du terroir ». La gastronomie n’est pas que témoignage des temps et pratiques anciens, elle peut porter l’innovation, l’adaptation dynamique voire l’hybridation. Notre travail visera à répondre à la question de recherche suivante : dans quelle mesure la gastronomie, comprise comme un instrument de mémoire et une source d’innovation, peut-elle devenir un levier de développement économique pour un territoire ?
Mots-clés : Tourisme gastronomie
Type de document :
Communication dans un congrès
Le tourisme de mémoire un atout pour les collectivités territoriales ?, Apr 2015, Clermont-Ferrand, France. 〈http://iadt.fr/uploads/ressource/html/19/IADT_colloq_tourisme_memoire_actes_numeriques.pdf〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01183407
Contributeur : Sylvain Zeghni <>
Soumis le : vendredi 7 août 2015 - 17:43:26
Dernière modification le : mercredi 27 janvier 2016 - 17:38:37

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01183407, version 1

Collections

Citation

Sylvain Zeghni, Nathalie Fabry. la gastronomie entre mémoire, innovation et valorisation touristique des territoires. Le tourisme de mémoire un atout pour les collectivités territoriales ?, Apr 2015, Clermont-Ferrand, France. 〈http://iadt.fr/uploads/ressource/html/19/IADT_colloq_tourisme_memoire_actes_numeriques.pdf〉. 〈halshs-01183407〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

815