Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Malitia temporis. Francisco de Holanda face à la censure inquisitoriale. Textes et images

Résumé : À Almeirim en 1551, Francisco de Holanda (1517-1584) peint l’image de la Création de l’homme du limon au début de sa chronique du monde en images, De Aeatibus Mundi Imagines (f. 7v). ). Il y adopte l’iconographie réprouvée de la Trinité tricéphale, qui jouissait d’une singulière faveur dans la péninsule ibérique au moins depuis le XIIe siècle. Dans un second temps, Holanda effaça à grands aplats de blanc les visages latéraux de sa Trinité, sans doute à la demande des trois dominicains auxquels il soumit ses images. Il les effaça à contrecœur, faisant en sorte que l’on devine l’iconographie tricéphale sous-jacente. À plus de vingt-cinq ans de distance, en 1576, Francisco de Holanda dut à nouveau se plier aux exigences du censeur, cette fois Fr. Bartolomeu Ferreira, pour que ses deux traités Da Fabrica que falece à Cidade de Lisboa et Da Ciência do Desenho (1571) puissent être « communiqués ». De la même façon, il s’exécuta, apportant les corrections demandées, mais laissant transparaître le texte original réprouvé sur la nature « divine » de la peinture. Ces deux épisodes touchant l’un à ses images, l’autre à ses textes théoriques, sont les seuls témoins connus à ce jour des tracasseries que la censure inquisitoriale fit subir à Francisco de Holanda. Mais il dut certainement y en avoir d’autres, notamment concernant son traité sur la peinture Da Pintura Antiga, achevé en 1548 et resté manuscrit. Dans ce seizième siècle où l’Inquisition fut, à partir des années 1540, tout puissante et omniprésente au Portugal, Francisco de Holanda ne trouva pas sa place et vit sa carrière entravée. Ses traités restèrent manuscrits et ses livres des dessins ne furent pas gravés. Holanda dénonce de façon voilée ce fléau de la censure, cette Malitia temporis, cette « Malice du temps », dans les deux images énigmatique clôturant les deux œuvres censurées.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01181556
Contributor : Ihpc Hal <>
Submitted on : Thursday, July 30, 2015 - 10:56:10 AM
Last modification on : Monday, February 10, 2020 - 12:17:26 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01181556, version 1

Citation

Sylvie Deswarte-Rosa. Malitia temporis. Francisco de Holanda face à la censure inquisitoriale. Textes et images. Pedro Flor. Pensar História da Arte. Estudos de Homenagem a José-Augusto França, Esfera do Caos Editores, pp.113-126, 2016. ⟨halshs-01181556⟩

Share

Metrics

Record views

120