Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Qui a peur de l’éthologie ? Action humaine et action animale chez Aristote

Pierre-Marie Morel 1
1 CERPHI
IHPC - Institut d'Histoire de la Pensée Classique, IHRIM - Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités
Résumé : On décèle une tension entre deux tendances dans la philosophie aristotélicienne de la praxis : d’une part; une insistance claire sur la spécificité de l’action humaine par rapport à la conduite animale ; d’autre part; la volonté de définir un genre commun pour les différents types d’activités; humaines et animales. Si cette tension peut être surmontée; c’est sans doute en distinguant les différents registres (axiologique; psychologique; éthologique) du discours aristotélicien. C’est aussi en précisant le type de ressemblance qui; à la fois; rapproche et distingue l’homme de l’animal : si la conduite humaine et la conduite animale appartiennent à un genre commun; elles demeurent distinguées par un rapport d’analogie; c’est-à-dire par une différence irréductible. L’analyse éthologique d’Aristote; loin de conduire à une naturalisation du comportement humain; conduit à sa spécification.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01177988
Contributor : Ihpc Hal Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, July 17, 2015 - 12:18:47 PM
Last modification on : Wednesday, February 24, 2021 - 1:16:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01177988, version 1

Citation

Pierre-Marie Morel. Qui a peur de l’éthologie ? Action humaine et action animale chez Aristote. Archai : revista de estudos sobre as origens do pensamento ocidental, 2013, pp.91-100. ⟨halshs-01177988⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles