Les mystères de l’institution liturgique (1629-1662)

Résumé : La liturgie, expression autorisée s’il en est, met en scène les mystères de la religion. Au sein d’un réseau signifiant d’équivalences lexicales et sacramentelles, les mystères exposent la vie du Christ, mais au prix d’une distinction des individus autorisés à y assister que détaille Gabriel de l’Aubespine  : avant d’être elle-même un mystère, l’eucharistie est d’abord cachée. En effet, repré­sentant le corps du Christ, elle permet, après le baptême, d’accé­der pleinement à la communauté qu’il instaure. L’usage et son interpré­tation en sont réservés à la liturgie et à ses porte-parole de l’ultime autorité vocale  : le Verbe de Dieu.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01177882
Contributor : Ihpc Hal <>
Submitted on : Friday, July 17, 2015 - 11:35:27 AM
Last modification on : Wednesday, October 31, 2018 - 12:24:17 PM

Identifiers

Citation

Frédéric Gabriel. Les mystères de l’institution liturgique (1629-1662). Revue de l'histoire des religions, Armand Colin, 2011, Religion, secret et autorité. Pratiques textuelles et cultuelles en clandestinité, pp.207-225. ⟨10.4000/rhr.7772⟩. ⟨halshs-01177882⟩

Share

Metrics

Record views

121