Portraits, ballets, traités: Musique-Images-Instruments

Abstract : Cette quinzième livraison de Musique-Images-Instruments est consacrée à trois sujets principaux : des portraits, des ballets et enfin des traités. Le premier sujet évoque deux figures particulièrement originales, dont le point commun est l’innovation dans la facture instrumentale des instruments à vent. Eric Montbel s’intéresse tout d’abord à Manfredo Settala, savant facteur et inventeur au parcours et au tempérament hors du commun. Eszter Fontana, analyse ensuite un portrait qui représente le célèbre flûtiste Johann George Tromlitz. Cette effigie intimiste, souligne autant le rôle pédagogique du musicien que ses capacités comme facteur de flûtes. La carrière de ce musicien est retracée avec une multiplicité de sources. Formant également une sorte de diptyque, deux études sont ensuite consacrées à des ballets de cour. Dans la première, Stefano Fogelberg Rota s’intéresse au rôle joué par Nicolas Vallari, artiste français ayant œuvré pour la Christine de Suède (1644-1654) lors de la création de trois ballets et d’une procession. Ils ont pour sujet les passions, la paix et le Parnasse. Cristina Santarelli s’intéresse de son côté à Leonardo Marini, dessinateur de costumes qui œuvra au Théâtre royal de Turin de 1767 à 1799 et qui contribua à la mise en scène de sujets exotiques témoignant des civilisations d’Asie, d’Amérique et de l’Antiquité. Marini prit position pour un exotisme modéré dans son Raisonnement sur l’usage des costumes de théâtre, introduction à son ouvrage Abiti antichi di diverse nazioni d’Europa e d’Asia imprimé en 1771. A la fin de cette même décennie Jean-Benjamin de La Borde publie son Essai sur la musique ancienne et moderne qui tente de donner l’encyclopédie la plus illustrée jamais publiée sur les instruments. Une centaine d’instruments de toutes contrées (de la côte de Guinée en Afrique, de la Chine, du monde arabe et ottoman à la Méditerranée), de tous les temps (de l’Antiquité, du Moyen-Age jusqu’au XVIIIe siècle), mais aussi des couches populaires, sont ici décrits et mis en situation. Zdravko Blazekovic nous montre comment travailla La Borde, comment il « recycla » des images selon différentes méthodes mises en œuvre par quatre graveurs différents. Son Essai couvre certes un spectre géographique et historique fort grand, et offre une mise en situation – largement recréée – pour le rendre attrayant tandis que l’Encyclopédie met en avant les détails techniques des spécimens. On remarquera cependant que les deux ouvrages ont utilisé les mêmes sources concernant les instruments de l’Antiquité et ceux de Guinée. Malou Haine nous offre ensuite une autre réflexion sur l’esprit encyclopédique appliqué à la connaissance des instruments de musique en cette fin du XVIIIe siècle. Elle analyse en effet la génétique des articles concernant la facture instrumentale dans l’Encyclopédie méthodique. Elle reconsidère avec minutie l’organisation de l’information et la multiplicité des sources réutilisées ici non sous forme de synthèse, mais selon une méthode de tuilage d’anciennes notices assez peu scientifiques et surtout tenant fort peu compte de l’actualité des innovations. Elle donne par ailleurs une analyse exhaustive des principes classificatoires des instruments de musique dans des traités théoriques français. Elle va de François-Alexandre Garsault (1761, à Jean-Henri Hassenfratz (1819), qui a l’intuition d’une nécessaire quatrième classe d’instruments (ceux à surface vibrante) permettant d’intégrer par exemple l’harmonica de verre récemment mis au point. Cette livraison comprend d’autre part un article préparé à deux voix par Beverly Wilcox (musicologue) et Kim de Beaumont (historienne de l’art) sur la salle du Concert Spirituel, sa configuration, son équipement, en 1778 au moment où Mozart y dirigea sa Symphonie parisienne. Enfin deux contributions apportent un éclairage sur la carrière et la production d’un facteur de pianos viennois et d’une dynastie de faiseurs de trompes et cors parisienne. Michael Latcham montre que Ferdinand Hofmann a rarement daté ses pianofortes. Quant à la dynastie Raoux, elle fait l’objet d’une monographie aussi complète que possible préparée par Thierry Maniguet et réunissant l’ensemble des documents d’archives actuellement repérés (certains parfois déjà publiés auparavant) et l’établissement systématique de leur production grâce à la chronologie de leurs adresses respectives – confirmées par les documents biographiques – et les inscriptions présentes sur les instruments conservés. Friedemann Hellwig donne ensuite une étude de cas sur les méthodes d’analyse en organologie à partir de l’œuvre du luthier hambourgeois Joachim Tielke. Ce volume propose donc des outils de connaissance sur des facteurs d’instruments aux parcours fort différents, des éléments de réflexion sur la dimension politique et esthétique de ballets de cour, enfin une clarification très nouvelle sur la mise en œuvre pratique autant que conceptuelle de traités et encyclopédies français consacrés partiellement aux instruments de musique au siècle des Lumières.
Keywords : portrait ballet de cour traité sourdeline phagotus flûte traversière cor pianoforte harmonica armonica Manfredo Settala Carlo Francesco Nuvolone Claude Vignon Carlo Biffi Francesco Gabrielli Marin Mersenne Afranio Maestro dei dodici apostoli Emmanuel Borjon de Schellery Carlo Fiori Aloys Scaramuccia Johann George Tromlitz Jacob Tromlitz Johann David Schleuen Johann Joachim Quantz Urbain Guérin Daniel Caffe Nicolas Vallari Queen Christina of Sweden Magnus Gabriel De la Gardie Leonardo Marini Concert Spirituel Baron Grimm Gabriel de Saint-Aubin Cornelius HØyer Rétif de La Bretonne Tuileries Palace Jean-Benjamin de La Borde Pierre Chenu Silvestre David Mirys Carlo Nolli Giovanni Elia Morghen Pierre Maleuvre Charles Burney Charles Grignion Arnold van Westerhout Pietro Santi Bartoli Pietro Bellori Marcelle Lancelot-Croce Domenico de Rossi Jean-Jacques Boissard Chaillou de Pestain Guillaume Digulleville Thibaut Pierre Michault Filippo Bonanni Benoît-Louis Prevost Charles-Joseph Panckoucke Denis Diderot Jean Le Rond d’Alembert Jean-Baptiste Robinet Jacques Lacombe Jean-Marie Roland de La Platière classification des instruments de musique François-Alexandre de Garsault Jacques Savary Jacques Rousseau Frédéric de Castilhon Jean-Henri Hassenfratz Ferdinand Hofmann Nannette Streicher Lucien Joseph Raoux François Raoux Pierre Raoux Joseph Raoux Antoine Joseph Michel Romagnesi Marcel Auguste Raoux Sophie Arnould Pirame et Thisbé Jean-Louis-Ignace de La Serre François Rebel Charles-Nicolas Cochin Nicolas Séjan Catherine-Louise d’Herbouville Louis Édouard Besson Palmyre Anaclette Besson veuve Alexandre André de Provigny Nicolas Lupot Antonio Stradivari Andrea Amati Lockey Hill Andrea Castagneri Charles-François Gand Charles-Adolphe Gand Joachim Tielke Johann Philipp Förtsch Benjamin Franklin André-Charles-Ghislain Deudon.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01176797
Contributeur : Florence Gétreau <>
Soumis le : jeudi 16 juillet 2015 - 01:09:47
Dernière modification le : lundi 6 mai 2019 - 14:25:49

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01176797, version 1

Citation

Florence Gétreau. Portraits, ballets, traités: Musique-Images-Instruments. Florence Gétreau. France. 15, CNRS Éditions, 2015, Musique-Images-instruments, 978_2_271_08810-9. ⟨halshs-01176797⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

364