Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Pour une réanalyse d’un grand corpus d’entretiens : enjeux méthodologiques et questionnements sur le choix des outils et des logiciels ?

Résumé : En 1983, Etienne Schweisguth réalisait une enquête auprès de citoyens ordinaires, dans un contexte interrogeant les effets de l’alternance de 1981. Il mettait en évidence plusieurs types idéologiques : la droite rigoriste, la droite libérale, la gauche humaniste, la gauche anti-capitaliste, les petits, les "divers". Sa recherche visait ainsi à saisir l’évolution idéologique non pas à travers l’offre mais plutôt à partir "des représentations, croyances, idées et valeurs des électeurs" . La réanalyse d’une telle enquête, trente ans plus tard - dans le cadre de l’ANR réAnalyse - nous conduit à considérer plusieurs enjeux combinés, tant sur le plan scientifique que méthodologique : nous faisons ici le choix de réinterroger à la fois l’ensemble des données du corpus (64 END ), d’utiliser des outils logiciels actuels et de formuler des hypothèses plus spécifiques sur le type idéologique des "divers". Etienne Schweisguth précisait, à propos des "divers", qu’ils sont ceux n’ayant pu être classés dans un autre type "soit que des dimensions particulières apparaissent chez eux, soit qu’ils occupent sur les dimensions mentionnées des positions indéterminées ou contradictoires". L’idée de la réanalyse est alors de re-travailler sur les significations de la dimension gauche-droite chez les "divers" à partir de deux suppositions : - Malgré la difficulté à les formaliser dans un type, il existerait un ensemble d'opinions et de représentations structurés caractérisant les "divers" ; - Le rapport à la politique des "divers" se fonderait avant tout sur des contradictions, des critiques, des hésitations et se rapprocherait en cela, des "petits". Dans cette communication, nous proposons de rendre compte à la fois des enjeux méthodologiques liés à l’exploitation d’un grand corpus d’entretiens et de l’intérêt d’outiller cette analyse par des logiciels n’existant pas à l’époque de l’analyse initiale. Deux types de logiciels seront principalement utilisés : ADT (Alceste) et CAQDAS (Nvivo). Nous ne cherchons pas ici à comparer ces deux logiciels sur un même corpus, mais fort de notre connaissances de leurs programmes épistémologiques, de les combiner dans des approches successives. Une première exploration de l’ensemble du corpus par ADT permet de caractériser les "divers" par rapport à l’ensemble des types idéologiques du point de vue des discours. Une deuxième analyse par CAQDAS permet d’approfondir la recherche en se concentrant sur les "divers" – et notamment ceux qu’E. Schweisguth a considéré – paradoxalement – comme prototypiques en les mobilisant systématiquement dans les publications. La réflexion portera ainsi sur les effets des épistémologies "embarquées" par ces logiciels sur le projet de réanalyse. Le dispositif de la réanalyse, fort de son surplomb rétrospectif, propose un objet sensiblement différent de celui appréhendé initialement par E. Schweisguth : la perspective du chercheur premier se trouve désormais recodée comme une nouvelle couche de "données" dans notre corpus, passant du statut de sujet à celui d’objet de la recherche. Outre les réponses des personnes interrogées, il s’agira en effet de prendre en compte les interactions enquêteur/enquêté mais aussi la diachronie et la dynamique de l’enquête définie par la succession des entretiens. Il sera possible d’analyser les catégories du chercheur premier – ici les types idéologiques - comme autant des nouveaux codes enrichissant les retranscriptions mais aussi de les considérer telles qu’elles ont été mobilisées dans les publications issues de la recherche première. Plus largement, il s’agira de mettre à profit le retour contextuel et réflexif du chercheur premier sur sa recherche passée, disponible grâce au protocole de l’enquête sur l’enquête accompagnant l’archivage des enquêtes dans BeQuali.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01176304
Contributor : Mathieu Brugidou <>
Submitted on : Wednesday, July 15, 2015 - 11:28:05 AM
Last modification on : Friday, July 17, 2020 - 9:28:31 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01176304, version 1

Collections

CNRS | PACTE | UGA | EDF

Citation

Stéphanie Abrial, Mathieu Brugidou, Annie-Claude Salomon. Pour une réanalyse d’un grand corpus d’entretiens : enjeux méthodologiques et questionnements sur le choix des outils et des logiciels ?. Sixième congrès de l’Association Française de Sociologie. Méthodes (RT 20), Jun 2015, Versailles-SQY, France. ⟨halshs-01176304⟩

Share

Metrics

Record views

245