Le wikipédien, le chercheur et le vandale

Résumé : L’ombre du vandalisme se projette sur les controverses de Wikipédia. Lorsque les opinions sont par trop clivées, la négociation échoue et le dénigrement des adversaires s’installe. C'est alors que les wikipédiens imputent à une “faute” individuelle l'impossibilité d'atteindre un consensus. Mais qui sont les vandales de Wikipédia ? L'analyse de la base de données des pages les plus “reversées”, diffusée en 2010 par Wiki-research, permet de dresser leur portrait-robot. Leurs préoccupations culturelles, leur composition démographique et leurs intérêts ne diffèrent pas considérablement de ceux de contributeurs réguliers. L'hypothèse se dessine d'un rôle social du vandalisme : stimuler la coopération en contraignant d’autres wikipédiens à réagir, à corriger, à organiser les contenus en ligne.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Lionel Barbe, Louise Merzeau, Valérie Schafer. Wikipédia, objet scientifique non identifié, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2015, 978-2-84016-205-6. 〈http://presses.u-paris10.fr/?p=2355〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01163041
Contributeur : Antonio A. Casilli <>
Soumis le : jeudi 11 juin 2015 - 22:57:04
Dernière modification le : lundi 9 avril 2018 - 10:11:19
Document(s) archivé(s) le : mardi 25 avril 2017 - 07:09:12

Fichier

WikipedienVandal_CasilliHAL.pd...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01163041, version 1

Citation

Antonio Casilli. Le wikipédien, le chercheur et le vandale. Lionel Barbe, Louise Merzeau, Valérie Schafer. Wikipédia, objet scientifique non identifié, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2015, 978-2-84016-205-6. 〈http://presses.u-paris10.fr/?p=2355〉. 〈halshs-01163041〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

995

Téléchargements de fichiers

442