L’utilisation du passé à des fins politiques après 1989 en Slovaquie : La législation entre révolution et Etat de droit : le cas des lustrations

Résumé : Sous le régime totalitaire communiste, jusqu’en 1989, la Slovaquie connaissait un étrange contexte schizophrène : d’un côté fleurissait la science historique officielle, fondée sur le monopole des idées et du pouvoir du parti communiste, de l’autre existait une connaissance historique non officielle, bien que les détenteurs de ce savoir ne fussent qu’un petit cercle d’intellectuels. Dans cet article, Kubin s’intéresse aux conséquences du changement de régime intervenu après 1989. On observe une tendance croissante de critique envers le nouveau régime, notamment sur le plan économique. Selon Kubin, la Slovaquie ne s’est en effet toujours pas départie d’une certaine culture politique communiste. Il remarque en particulier que la Slovaquie n’a toujours pas résolu, sur le plan pénal, le problème des crimes du régime précédent, et cela est, selon lui, à l’origine du fait que leur façon de régler la question du passé totalitaire est empreinte de pratiques et de fonctionnements hérités du passé. Voilà pourquoi, selon lui, la Slovaquie en est encore réduite, dix ans après la chute du régime communiste, à continuer de chercher la méthode à adopter.
Type de document :
Article dans une revue
Cahiers du CEFRES, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales (CEFRES), 2001, Mémoires du communisme en Europe centrale, pp.5
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01161919
Contributeur : Claire Madl <>
Soumis le : mardi 9 juin 2015 - 14:02:09
Dernière modification le : jeudi 11 juin 2015 - 09:45:09
Document(s) archivé(s) le : mardi 25 avril 2017 - 07:12:19

Fichier

kubin_2001_slovaquie_apres_198...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01161919, version 1

Collections

Citation

L’uboš KubÍn. L’utilisation du passé à des fins politiques après 1989 en Slovaquie : La législation entre révolution et Etat de droit : le cas des lustrations. Cahiers du CEFRES, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales (CEFRES), 2001, Mémoires du communisme en Europe centrale, pp.5. 〈halshs-01161919〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

96

Téléchargements du document

57