Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La législation entre révolution et Etat de droit : le cas des lustrations

Résumé : Dans cet article, Přibáň s’intéresse à la politique de décommunisation menée dans les pays post-communistes d’Europe centrale dans la première moitié des années 1990 en s’appuyant sur l’exemple de la loi de lustration en République tchèque. Il souligne tout d’abord les similitudes et différences fondamentales entre dénazification et décommunisation, pour ensuite s’intéresser aux spécificités de la loi de lustration tchécoslovaque, dont l’idée originelle était d’exclure des cercles du pouvoir les individus trop loyaux au communisme. Après avoir analysé les problèmes juridiques et moraux soulevés par cette mesure, il conclut que La loi de lustration a pu protéger, dans le contexte non structuré de la société tchèque post-révolutionnaire, le système politique naissant et a également pu contribuer à la création des structures d’un État de droit par une stratégie paradoxalement discriminatoire, en « créant une égalité civique par la discrimination ».
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01161872
Contributor : Claire Madl Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 9, 2015 - 12:00:12 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 5:38:03 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 25, 2017 - 5:48:19 AM

File

priban_2001_legislation_lustra...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01161872, version 1

Collections

Citation

Jiří Přibáň. La législation entre révolution et Etat de droit : le cas des lustrations. Cahiers du CEFRES, Centre Français de Recherche en Sciences Sociales (CEFRES), 2001, Mémoires du communisme en Europe centrale, pp.41-70. ⟨halshs-01161872⟩

Share

Metrics

Record views

225

Files downloads

225