Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Comment le sens peut-il être complexe ? L’exemple des comparaisons d’intensité

Résumé : À partir de phénomènes sémantiques qui semblent complexes (au sens courant), et de ce que l’on appelle complexité là où, en linguistique, cette notion est mieux établie, une définition générale de la complexité sémantique est proposée. La complexité de certains faits est susceptible d’expliquer les différences entre les idiolectes, laissant prévoir un rapport avec la notion de difficulté. Un phénomène correspondant à un certain type de complexité sémantique : les comparaisons d’intensité est ensuite analysé. Pierre est blanc comme un navet est un moyen complexe d’exprimer l’intensité (“Pierre est très blanc”), mais certaines comparaisons semblent plus complexes encore : Le jour n’est pas plus pur que le fond de mon cœur, ou Arabe qu’elle était ma mère, et juif qu’il était mon père. Autant te dire que ça a chié un peu à Tunis quand ils se sont fréquentés. […] Roméo et Juliette, à côté, c’était du jus de pastèque. Les paramètres qui allongent le calcul du sens de ces comparaisons et qui permettent de les hiérarchiser en fonction de leur complexité sont mis au jour.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [8 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01160024
Contributor : Clara Romero <>
Submitted on : Thursday, June 11, 2015 - 1:04:09 PM
Last modification on : Thursday, April 2, 2020 - 7:48:02 PM
Document(s) archivé(s) le : Saturday, September 12, 2015 - 10:56:01 AM

File

Romero (tiré à part).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01160024, version 1

Citation

Clara Romero. Comment le sens peut-il être complexe ? L’exemple des comparaisons d’intensité. Nouvelles perspectives en sciences sociales, Prise de parole (Ontario, Canada), 2013, Linguistique et complexité, 9 (1), pp.171-198. ⟨halshs-01160024⟩

Share

Metrics

Record views

258

Files downloads

163