Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

"L’affaire Cécillon". Un grain de sable dans la mécanique sociale du monde rugbystique français

Résumé : Si la presse s’est saisie du procès de Marc Cécillon avec autant d’empressement au point d’en constituer une affaire, c’est sans doute que tous les « ingrédients » se trouvaient réunis pour caractériser un aspect assez méconnu de la carrière des sportifs, à savoir celui de la sortie du dispositif de performance et régulièrement résumé sous les vocables de reconversion des sportifs de haut niveau. Dans cette perspective, alcoolisme, délitement de la vie familiale et sociale auraient implacablement conduit à la violence conjugale symbolisant en définitive toutes les difficultés de l’après carrière, envisagé comme une sorte de chaos où le sportif se trouve mis en demeure de gérer la fin de la gloire (encadré 1). Ce faisant, la couverture médiatique du procès de Marc Cécillon n’échappe pas à l’expression d’un pathos qui exacerbe notoirement l’idée selon laquelle le sportif de haut niveau ne connaît jamais que deux états : celui de champion à l’acmé de sa gloire puis celui de sportif déchu. En médiatisant l’affaire, la focale par laquelle la presse a choisi de traiter la question a privilégié le thème de la reconversion des athlètes de haut niveau, beaucoup plus que le fait divers singulier auquel ce type de meurtre donne lieu habituellement. Cette vision dualiste de la condition de sportif, où se trouvent polarisées à l’excès la réussite idyllique du rugbyman pendant sa carrière sportive puis sa déchéance quasi inéluctable, fait oublier un aspect essentiel qui permettrait de mieux penser ce que recouvre sociologiquement la « reconversion des sportifs de haut niveau », à savoir la trajectoire sociale globale dans laquelle vient s’enchâsser la période de réussite sportive. Car en effet, ne jamais rappeler que les conditions de sortie sont en réalité le produit d’une trajectoire à penser dans son ensemble, revient à laisser croire que la reconversion n’est jamais qu’un moment, certes critique, d’une carrière affranchie de tous les déterminants sociaux, qui viennent pourtant peser durablement sur celle-ci. Faire de la reconversion, le simple résultat spontané de l’après carrière sportive et déconnecté de toute réalité extra-sportive, revient à faire abstraction de toutes les ressources qui conditionnent expressément ce moment et qui sont étroitement en prise avec toutes les structures sociales qui sous-tendent les pratiques sportives. A titre d’exemple, on ne saurait manquer de remarquer que la reconversion et la réussite économique d’un Serge Blanco, ou d’un Franck Mesnel, font assez largement écho à des dispositions affairistes acquises dans la durée qui font apercevoir que leur entreprise est bien plus le résultat d’opportunités parfaitement orchestrées que de pures improvisations entrepreneuriales. A contrario, on saisit avec quelle naïveté les dirigeants du rugby ont pu tenter de reconvertir Marc Cécillon, pâtissier de formation, dans un univers, celui des affaires, qui lui était proprement étranger. [...]
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [47 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01158045
Contributor : Sébastien Fleuriel Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 29, 2019 - 1:21:32 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 11:43:10 AM

File

Affaire Cecillon.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01158045, version 1

Collections

Citation

Sébastien Fleuriel, Joris Vincent. "L’affaire Cécillon". Un grain de sable dans la mécanique sociale du monde rugbystique français. Excellences sportives. Economie d’un capital spécifique, Editions du Croquant, pp.181-200, 2010, 9782914968706. ⟨halshs-01158045⟩

Share

Metrics

Record views

215

Files downloads

255