Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L'argumentation réflexive des universitaires européens face aux réformes

Résumé : La réforme des universités européennes entamée initiée à Bologne a été pilotée à partir de politiques publiques, pour repenser la place de l’université dans la société. En revanche, les mouvements contestataires universitaires ont été essentiellement conduits par les chercheurs eux-mêmes à partir d’une réflexion générale sur leur travail. Ce positionnement entraîne un type d’argumentation très personnalisé, à côté d’une argumentation plus classique visant à décrire de manière objective l’état du système universitaire et de la société qui le porte. Comment dès lors rendre compte de la dimension subjective et personnalisée de cette rhétorique, visant à produire chez l’universitaire une prise de conscience et une réaction collectives ? De nombreux auteurs ont mis en évidence des phénomènes réflexifs collectifs, comme Soros (2008) qui a expliqué la crise économique de 2008 par la capacité qu’ont les acteurs des marchés de réagir non seulement aux données économiques, mais aussi aux politiques publiques mises en œuvre. Dans les discours publics, Cardon and Delaunay-Téterel (2006) ont montré que certains dispositifs numériques comme les blogs pouvaient renforcer les processus réflexifs. Cependant, les recherches actuelles en communication politique fournissent peu d’outils pour relever, non pas seulement des « indicateurs de subjectivité énonciative » (Charron, 2006), mais de véritables arguments de type réflexifs. En effet, depuis Jakobson (1963), la fonction méta-discursive du langage est considérée comme une fonction indépendante des fonctions expressives ou référentielles, ce qui est assez différent d’une argumentation réflexive qui vise à articuler ensemble ces trois fonctions. Comment dès lors décrire la dimension subjective et personnalisée de la rhétorique contestataire ? Comment s’articule l’argumentation professionnelle d’enseignants chercheurs qui visent à convaincre d’un côté les collègues de travail, de l’autre la société en général ? Comment les moyens discursifs qui visent à convaincre sur l’état de la recherche engendrent-ils un processus de prise de conscience ? Pour rendre compte de la dimension subjective des discours des universitaires face aux réformes, nous analysons un corpus de trente documents numériques en français et en anglais d’organisations européennes de chercheurs (« Sauvons la recherche », « Sauvons l’université », Eurodoc, ISE, EuroScience, EuroHorcs). Avec Derobertmasure and Dehon (2009), nous distinguons onze formes de réflexivité. Nous utilisons le logiciel d’analyse qualitative R-QDA pour marquer les textes afin de différencier les arguments réflexifs (qui suscitent l’implication du lecteur) des arguments objectifs (soumis à une valeur de vérité). Nous proposons une typologie des formes réflexives en fonction de leurs caractéristiques linguistiques, ainsi qu’une méthode pour évaluer ces propositions à partir de l’approche pragma-dialectique de Van Eemeren and Grootendorst (2004). Ainsi, nous comparons le cas de l’argumentation française aux autres cas européens qui est davantage centré sur une argumentation réflexive que les autres. Les associations de chercheurs utilisent le support numérique comme un moyen spécifique favorisant des prises de conscience. Malgré les limites quantitatives de notre corpus, ces résultats nous permettent de développer la théorie de l’argumentation pour qu’elle rende mieux compte de la manière dont les acteurs réagissent aux politiques publiques.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01144880
Contributor : Thibaud Hulin <>
Submitted on : Wednesday, April 22, 2015 - 11:43:08 PM
Last modification on : Friday, June 8, 2018 - 2:50:15 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01144880, version 1

Collections

Citation

Thibaud Hulin. L'argumentation réflexive des universitaires européens face aux réformes. Fabien Liénard; Sami Zlitni. La communication électronique : enjeux, stratégies et opportunités, Lambert-Lucas, 2015. ⟨halshs-01144880⟩

Share

Metrics

Record views

220