Et si Huxley, Orwell, K. Dick et les autres avaient raison… CEDH versus dystopie : le fichage et la respectabilité du citoyen

Abstract : La présente étude est le fruit de réflexions sur le développement du fichage en France mais également dans les démocraties modernes. Plus que la simple constatation d’un état de fait, et d’une analyse de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’Homme en la matière, elle a pour objet d’identifier l’émergence d’une protection, par le juge européen, de la respectabilité du citoyen dans ses rapports avec les pouvoirs publics.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01139425
Contributor : Michaël Bardin <>
Submitted on : Sunday, April 5, 2015 - 9:13:06 AM
Last modification on : Friday, December 7, 2018 - 2:30:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01139425, version 1

Collections

Citation

Michaël Bardin. Et si Huxley, Orwell, K. Dick et les autres avaient raison… CEDH versus dystopie : le fichage et la respectabilité du citoyen. Revue Lamy Droit de l'immatériel, Lamy (imprimé) / Wolters Kluwer édition életronique 2014, pp.77-87 / RLDI 3367. ⟨halshs-01139425⟩

Share

Metrics

Record views

238