Co-construire l’information territoriale pour des actions concertées

Résumé : Les acteurs (au sens large) territoriaux ont acquis en une vingtaine d’année une culture de l’information spécifique, qui correspond à la fois à des critères économiques (d’efficacité et d’efficience) et des besoins de veille intellectuelle et informationnelle (nouvelles méthodes, bonnes pratiques, discussions scientifiques…). Le besoin de disposer d’études, de diagnostics, de rapports, d’indicateurs pertinents est largement pris en compte sur les territoires, comme l’indiquent par exemple la mise en place des plateformes régionales de l’observation sociale depuis 2009 et sous l’égide de l’Etat. Nous interrogeons ici ces approches informationnelles et communicationnelles, sur base des constats effectués dans les observatoires « Catalyse » (Girardot et Masselot, www.intelligence-territoriale.eu), en particulier sur la difficulté à articuler une vision nécessairement globale des besoins avec des dispositifs d’intervention sectorisés (cf. à ce propos les propos de JJ. Girardot). De plus, il nous semble qu’une transition est nécessaire entre un état de concurrence (entre les travailleurs sociaux, entre les partenaires, entre les acteurs territoriaux) vers une coopération, plus exactement vers un équilibre entre compétition et coopération, en engageant activement les intervenants dans des processus collectifs de structuration et de mutualisation de l’information, et de communication participante. Les partenariats de développement jouent dans ce cadre le rôle d’espaces de médiation (Dacheux, 2003) où la co-construction du sens est alors possible. Les indicateurs contextuels fournis par les opérateurs historiques, ou agrégés et publiés par diverses structures comme les plateformes régionales sont indispensables ; sont-ils pour autant suffisants pour appréhender finement des communautés territoriales, et surtout, pour agir concrètement ? Comment produire collectivement du sens afin d’organiser une gouvernance latérale au sens de Rifkin (2011 & 2012) ? Quel est le rôle de la communication dans ces dynamiques d’ingénieries territoriales ? Comment intervient-elle dans l’émergence de l’intelligence collective, dans la construction d’une culture territoriale, dans leur transmission ?
Type de document :
Article dans une revue
Les Cahiers de l'administration, Office français des relations extérieures, 2014, L'Intelligence Territoriale 25 ans déjà !, Les cahiers d'Administration, hors série de la revue Administratio (Supplément au n°244), pp.45. 〈http://www.acphfmi.eu/Nos-publications/La-Revue-Administration〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01136638
Contributeur : Cyril Masselot <>
Soumis le : vendredi 27 mars 2015 - 16:38:54
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 14:50:14

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01136638, version 1

Collections

Citation

Cyril Masselot. Co-construire l’information territoriale pour des actions concertées. Les Cahiers de l'administration, Office français des relations extérieures, 2014, L'Intelligence Territoriale 25 ans déjà !, Les cahiers d'Administration, hors série de la revue Administratio (Supplément au n°244), pp.45. 〈http://www.acphfmi.eu/Nos-publications/La-Revue-Administration〉. 〈halshs-01136638〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

232