Parler comme les livres : la parole civile en France à la Renaissance

Résumé : Si l’on étudie les relations complexes qu’entretiennent l’oral et l’écrit dans l’évolution des genres à la Renaissance, on peut constater à quel point Walter Ong avait raison d'insister sur l’imprégnation de plus en plus forte de la culture écrite et de la literacy dans les productions littéraires. Il est possible d’amplifier encore son analyse, car Ong pensait que la Renaissance était encore dominée par la parole, du fait de la référence constante à la rhétorique. Or celle-ci renaît en rhétorique de l’écrit, dont les modèles oraux se sont déjà éloignés pendant tout le Moyen Âge et qui s’éloignent encore à mesure que le «pouvoir de l’écrit» s’installe durablement dans les sociétés occidentales avec l'écrit imprimé.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01115208
Contributor : Marie-Luce Demonet <>
Submitted on : Tuesday, February 10, 2015 - 4:19:17 PM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01115208, version 1

Collections

Citation

Marie-Luce Demonet. Parler comme les livres : la parole civile en France à la Renaissance. La "civil conversazione" tra Rinascimento ed età moderna, Nicola Panichi, Apr 2011, Urbino, Italie. pp.131-147. ⟨halshs-01115208⟩

Share

Metrics

Record views

125