Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Les instruments anciens en France au XIXe siècle : le rôle du Conservatoire de Paris et les initiatives privées

Abstract : Si la pratique des musiques anciennes a été en France quelque peu interrompue entre la Révolution française et la fin du XIXe siècle, l'intérêt pour les instruments anciens n'a cependant pas cessé durant tout le siècle. La première conscience patrimoniale est le fait des fondateurs du Conservatoire. Alors qu'un projet institutionnel aura beaucoup de mal à voir le jour, de nombreux amateurs aux mobiles variés vont tour à tour s'intéresser à ces objets particuliers. Les premières collections vraiment spécialisées apparaissent ensuite vers 1840. Un musée public est finalement créé grâce au compositeur Clapisson en 1861. Mais ce n'est qu'au début des années 1880 que collectionneurs, facteurs-restaurateurs et musiciens expérimentent un retour aux sources avec ces instruments d'époque. L'esprit de collection s'en trouve alors changé et montrera la voie aux grands ensembles du XXe siècle.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01098613
Contributor : Florence Gétreau <>
Submitted on : Saturday, December 27, 2014 - 4:54:45 PM
Last modification on : Sunday, January 3, 2021 - 6:22:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01098613, version 1

Citation

Florence Gétreau. Les instruments anciens en France au XIXe siècle : le rôle du Conservatoire de Paris et les initiatives privées. Xavier Bisaro, Rémy Campos. La musique ancienne entre historiens et musiciens, Droz, pp.151-184, 2014, Musique & Recherche, 978-2-600-01838-8. ⟨halshs-01098613⟩

Share

Metrics

Record views

340