L’ordre négocié en prison : ouvrir la boîte noire du processus disciplinaire

Résumé : Le système carcéral ne repose pas sur la stricte application des règles, ni sur le repérage systématique des infractions, encore moins sur l’application automatique des sanctions. Cet article propose d’inverser la perspective habituelle et de rendre compte du processus par lequel le constat d’un incident ne conduit pas à une sanction, ce qui nous en apprend beaucoup sur le fonctionnement ordinaire de la détention, les rapports de force, les marges de manœuvre des détenus et le pouvoir « tenu en réserve » des personnels. Le processus disciplinaire en prison, contrairement aux représentations qui le réduisent souvent à un système rigide et parfaitement disciplinarisé, met en jeu toute une pratique de la négociation entre personnes détenues, surveillants, hiérarchie et direction, chacun participant à un ordre négocié.
Type de document :
Article dans une revue
Droit et Société, Ed. juridiques associées /L.G.D.J., 2014, La prison comme « laboratoire » des usages sociaux du droit, 2014/2 (87), pp.303-328. 〈www.cairn.info/revue-droit-et-societe-2014-2-page-303.htm〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01094236
Contributeur : Corinne Rostaing <>
Soumis le : jeudi 11 décembre 2014 - 21:52:52
Dernière modification le : dimanche 15 octobre 2017 - 22:44:09

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01094236, version 1

Citation

Corinne Rostaing. L’ordre négocié en prison : ouvrir la boîte noire du processus disciplinaire. Droit et Société, Ed. juridiques associées /L.G.D.J., 2014, La prison comme « laboratoire » des usages sociaux du droit, 2014/2 (87), pp.303-328. 〈www.cairn.info/revue-droit-et-societe-2014-2-page-303.htm〉. 〈halshs-01094236〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

152