Le Flâneur impatient

Résumé : Accélération, temps réel, immédiateté : chacun s'accorde à placer l'ère post-industrielle sous le signe d'un emballement des rythmes sociotechniques. Philosophes, politiciens, sociologues et chroniqueurs déplorent régulièrement cette dictature de l'urgence qui nous exilerait d'un passé béni où l'on prenait le temps. Si tout le monde prétend en observer les effets, personne ne peut cependant habiter l'instantanéité. La suspension de tout délais, de toute durée demeure étrangère à l'expérience, parce que celle-ci ne se conçoit qu’en rythme. Bien qu’il manipule des machines qui exécutent ses instructions plus vite qu’il ne peut lui-même les formuler, l’homo numericus n’en demeure pas moins un être temporel, passant son temps à ajuster savamment son tempo à ceux de son milieu. On peut même faire l’hypothèse que, confronté à l'arythmie de ses prothèses, l'homme moderne consacre de plus en plus son intelligence et son énergie à négocier des changements de cadence, des variations rythmiques ou des irrégularités pour rendre habitable le temps des machines. Ajourner, différer, prolonger, avancer : ce que les ordinateurs ne savent pas faire – eux qui ont toujours l’heure juste – revient plus que jamais au politique, c’est-à-dire à l’art d’accorder des désaccords.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01077637
Contributor : Louise Merzeau <>
Submitted on : Sunday, October 26, 2014 - 9:48:26 AM
Last modification on : Tuesday, March 5, 2019 - 5:06:01 PM
Long-term archiving on : Tuesday, January 27, 2015 - 10:10:24 AM

File

Merzeau-Medium41-flaneur-impat...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01077637, version 1

Collections

Citation

Louise Merzeau. Le Flâneur impatient. Médium : Transmettre pour Innover, Ed. Babylone, 2014, Rythmes, 4 (41), pp.20-29. ⟨halshs-01077637⟩

Share

Metrics

Record views

912

Files downloads

417