Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Je parle, donc je suis : le dialogue humain-machine est-il possible ?

Résumé : Dans son film "Her", Spike Jonze met en scène la communication entre un humain, Theodore, et un système d'exploitation qui se choisit le prénom de Samantha. Le film mettra l'accent sur la voix de Samantha pleine de charme et d'émotion, rendue avec talent par Scarlett Johansson dans la version originale. Les dialogues entre Theodore et Samantha ressemblent à s'y méprendre à des dialogues humains : les deux personnages discutent pendant des heures et Samantha montre des capacités de compréhension et de maîtrise de la langue infiniment meilleures à celles de votre ordinateur ou de votre smartphone, quelle que soit l'application que vous utilisez. Nous sommes bien en pleine science-fiction où ordinateurs, machines et robots parlent parfaitement depuis longtemps comme Robby, le robot de Planète interdite qui explique que « si vous ne parlez pas anglais, je suis à votre disposition avec 187 autres langues, leurs divers dialectes et idiomes » ou le fameux C3PO de Star Wars qui affirme maîtriser six millions de formes de communication. Quel humain peut en dire autant ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01077309
Contributor : Frédéric Landragin <>
Submitted on : Friday, October 24, 2014 - 1:48:32 PM
Last modification on : Tuesday, July 23, 2019 - 4:14:09 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, January 25, 2015 - 10:25:39 AM

File

14_bifrost76.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01077309, version 1

Collections

Citation

Frédéric Landragin, Roland Lehoucq. Je parle, donc je suis : le dialogue humain-machine est-il possible ?. Bifrost, la revue des mondes imaginaires, Editions du Bélial', 2014, pp.180-186. ⟨halshs-01077309⟩

Share

Metrics

Record views

536

Files downloads

1652