Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La microassurance des familles transnationales : une fausse bonne idée

Résumé : Au Mexique et en Amérique Latine, les migrants et leurs familles constituent depuis quelques années une niche de marché attractive pour les institutions microfinancières qui n’arrivent toutefois pas à associer remises et microcrédits productifs. L’introduction récente d’une micro-assurance leur étant spécifiquement destinée marque une nouvelle tentative qui, bien qu’accompagnée d’un changement de paradigme substituant le mot vulnérabilité à l’expression « migration et développement », semble aussi infructueuse que les précédentes. Cette microassurance qui prévoit le rapatriement du corps du migrant décédé ainsi qu’une indemnisation apparentée à une remise mensuelle, pourtant sophistiquée et peu coûteuse, ne se vend pas. Il apparaît qu’elle ne parvient pas à répondre aux nécessités financières de ce public multisitué et aux ressources limitées. Pour lui, les remises, loin de constituer ce revenu supplémentaire fantasmé, s’intègrent à une gestion sophistiquée des risques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01076398
Contributor : Annabelle Sulmont Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 22, 2014 - 5:34:52 AM
Last modification on : Thursday, August 4, 2022 - 5:28:52 PM

Identifiers

Citation

Annabelle Sulmont. La microassurance des familles transnationales : une fausse bonne idée. Autrepart - Revue de sciences sociales au Sud, Presses de Sciences Po (PFNSP), 2014, L'argent des migrations, 2013/4-5 (N° 67-68), pp.247-263. ⟨10.3917/autr.067.0247⟩. ⟨halshs-01076398⟩

Share

Metrics

Record views

105