Implication du contrôle exécutif dans les troubles du langage écrit : Etude auprès de pré-adolescents dyslexiques de 5ème appariés à des pré-adolescents normo-lecteurs de 5ème et à des enfants de CE2 de même niveau en lecture.

Résumé : L’objectif de cette étude est d’examiner l’implication du contrôle exécutif dans les difficultés de lecture de pré-adolescents dyslexiques. Plusieurs chercheurs ont émis l’hypothèse d’un déficit du contrôle exécutif chez les enfants en difficultés de lecture ou dyslexiques (Best, Miller & Naglieri, 2011 ; Brosnan & al., 2002 ; Reiter, Tucha & Lange, 2005 ; Smith-Spark, Fisk, Fawcett & Nicolson, 2003 ; Swanson & Ashbaker, 2000 ; Swanson, Howard & Sáez, 2006 ; Swanson & Jerman, 2007). Dans l’étude présentée, les performances exécutives sont mesurées à travers l’écart entre les réponses à une tâche de base simple et à une tâche exécutive appariée, comme le préconisent Van der Sluis, de Jong et Van der Leij (2007) pour pallier l’impureté des tâches exécutives. Deux processus exécutifs, l’inhibition et l’alternance, sont étudiés à travers quatre tâches chacun, dont deux sont dans une version verbale et deux autres dans une version visuo-spatiale, ceci afin d’examiner l’impact des traitements non exécutifs. Ces tâches sont informatisées pour permettre l’enregistrement de l’exactitude et de la vitesse des réponses. Dix-sept pré-adolescents de 5ème dyslexiques sont comparés à 17 élèves de 5ème normo-lecteurs ainsi qu’à 17 élèves de CE2 appariés sur l’âge lexique. Il s’agit à travers ces comparaisons de déterminer si les pré-adolescents dyslexiques présentent des performances exécutives inférieures à celles de normo-lecteurs de même niveau scolaire, et supérieures ou comparables à celles d’enfants plus jeunes de même âge en lecture. La comparaison des groupes indique que les pré-adolescents dyslexiques présentent des performances moyennes qui ne diffèrent que peu souvent significativement des performances des pré-adolescents normo-lecteurs. Les différences apparaissent d’une part pour les réponses correctes à l’une des deux tâches d’alternance verbales et aux deux tâches d’inhibition verbales, et d’autre part, pour les temps de réponse à l’une des tâches d’alternance visuo-spatiales. Toutefois, les effets liés à l’alternance ou l’inhibition sont contraires à ceux attendus. L’écart tâche de base simple-exécutive est en moyenne moins élevé chez les pré-adolescents dyslexiques que chez leurs pairs normo-lecteurs, comme si les pré-adolescents dyslexiques réussissaient à mieux gérer l’alternance et l’inhibition. Cet écart est également plus faible chez les pré-adolescents dyslexiques que chez les enfants de CE2 sur certaines tâches. Cependant, une analyse individuelle souligne des profils distincts chez les élèves dyslexiques.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01074452
Contributor : Laetitia Boulc'H <>
Submitted on : Tuesday, October 14, 2014 - 3:20:24 PM
Last modification on : Thursday, May 9, 2019 - 5:48:01 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01074452, version 1

Citation

Christine Gaux, Laetitia Boulc'H. Implication du contrôle exécutif dans les troubles du langage écrit : Etude auprès de pré-adolescents dyslexiques de 5ème appariés à des pré-adolescents normo-lecteurs de 5ème et à des enfants de CE2 de même niveau en lecture. . Apprentissage de l'écrit: diversité des langues, singularité des troubles, Dec 2014, Strasbourg, France. ⟨halshs-01074452⟩

Share

Metrics

Record views

652