Réflexions méthodologiques sur l'apport d'un dispositif de formation innovant concernant le développement des compétences non académiques

Résumé : Les formations universitaires, générales ou professionnelles, se sont peu intéressées jusqu'à présent au développement des compétences non cognitives des étudiants. De nombreux travaux de recherches soulignent néanmoins l'importance de certaines compétences sur les parcours de formation, d'insertion ou de mobilité professionnelle indépendamment des savoirs cognitifs acquis par les individus (Bowles et alii, 2001 ; Heckman et alii ; 2006...). Se pose la question de l'évaluation de ces compétences, surtout lorsque les formations cherchent à les inscrire dans leur cursus. Les travaux sur l'évaluation montrent que l'acquisition des compétences sociales ou non cognitives est en général beaucoup plus difficile à évaluer que l'acquisition de compétences cognitives (Pang, Hung, 2012). Peu présentes dans les référentiels de formation, elles sont particulièrement complexes à définir. Elles s'inscrivent également dans la trajectoire sociale et familiale des jeunes, également liée à leur itinéraire scolaire et universitaire. Il convient de s'interroger sur la valeur ajoutée de ces formations par rapport à chaque parcours individuel. Notre communication se propose d'interroger la pertinence des évaluations de ces formations à partir d'une étude empirique réalisée par l'IREDU dans le cadre du projet "Talent Campus". Ce projet financé dans le cadre des investissements d'avenir et de l'appel à projet " Initiatives d'Excellence " en Formations Innovantes" (IDEFI) et développé par le Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) Bourgogne Franche-Comté est un dispositif de formation centré sur le développement de compétences comportementales. L'objectif est de proposer des formations qui visent le développement des compétences transversales telles que la gestion du stress, la prise de décision, le travail en équipe, la prise de parole en public, la capacité à négocier. Le dispositif présente l'intérêt de s'adresser à différents publics, des étudiants souvent majoritaires, mais également, des chercheurs d'emplois, des salariés ainsi que quelques lycéens. L'acquisition de ces compétences est censée faciliter la réussite scolaire ou professionnelle des apprenants. En partenariat avec les responsables de la formation, l'IREDU a proposé un dispositif d'évaluation essentiellement quantitatif pour tester l'efficacité de ce dispositif sur les acquis des apprenants. L'échantillon d'apprenants suivis dans le cadre de ces formations reste limité statistiquement. Il permet cependant de discuter des enjeux méthodologiques posés par l'évaluation de ce type de formation. Si certaines études empiriques soulignent l'importance de ces compétences dans différents secteurs du marché du travail (Bailly, Léné, 2013), se pose la question de l'efficacité des dispositifs de formation permettant de développer ces compétences (Gérard, 2000), notamment dans le domaine de la mesure des acquis de la formation. Un questionnaire sur plus de 60 compétences comportementales a notamment été proposé aux apprenants avant et après la formation.
Document type :
Conference papers
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01070727
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Thursday, October 2, 2014 - 11:00:28 AM
Last modification on : Friday, June 8, 2018 - 2:50:24 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01070727, version 1

Collections

Citation

Jean-François Giret, Sophie Morlaix, Mélanie Souhait. Réflexions méthodologiques sur l'apport d'un dispositif de formation innovant concernant le développement des compétences non académiques. Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Jan 2014, Dijon, France. ⟨halshs-01070727⟩

Share

Metrics

Record views

320