Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Révolte des quartiers populaires, crise du militantisme et postcolonialisme

Résumé : [début du texte] Les quartiers populaires ne sont pas composés que d’immigrés. Une relative diversité existe en termes de nationalité, d’âge, de statut social, de parcours scolaire, etc. Les luttes des « enfants de la banlieue » reflètent cette réalité et ont souvent tenté d’articuler la dimension sociale et la dimension raciale de leur condition, ne serait-ce que par la dénomination des associations (comme Mouvement de l’immigration et des banlieues). Cette réalité multidimensionnelle se retrouve dans la composition des révoltés de novembre 2005 et il serait réducteur d’y voir exclusivement une révolte d’enfants d’immigrés. Pourtant, on pourrait mettre en lien cette révolte avec les précédentes révoltes de jeunes des quartiers populaires des années 1990.
Complete list of metadata

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01059737
Contributor : Magali VAUTELIN Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, May 31, 2017 - 1:58:58 PM
Last modification on : Thursday, October 21, 2021 - 3:16:31 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 6, 2017 - 10:20:52 AM

File

chapitre-hajjat-revolte.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01059737, version 1

Citation

Abdellali Hajjat. Révolte des quartiers populaires, crise du militantisme et postcolonialisme. Ahmed Boubeker et Abdellali Hajjat. Histoire politique des immigrations (post)coloniales. France 1920-2008, Editions Amsterdam, pp.249-264, 2008, 978-2-35480-023-9. ⟨halshs-01059737⟩

Share

Metrics

Record views

466

Files downloads

1093