Les auteurs de manuels : transpositeurs à l'interface entre savoirs savants et savoirs à enseigner

Résumé : La noosphère représente la sphère où se pense le fonctionnement didactique. Ses acteurs sont les porte-parole de l'institution scolaire, les représentants du pouvoir politique, les spécialistes de la discipline, les auteurs des manuels (Chevallard 1985). Dans cet article, je m'intéresserai tout particulièrement aux auteurs de manuels comme transpositeur des savoirs aux savoirs à enseigner. Le manuel, à la fois outil privilégié pour les enseignants de langues, matérialisation des prescriptions institutionnelles, initiateur et reflet des pratiques de classe, représente un objet où les discours qu'il génère renseignent beaucoup sur les disciplines et leurs didactiques. Plusieurs contraintes régissent l'élaboration d'un manuel : les textes officiels, les progrès des connaissances, les modes en pédagogie et didactique et les besoins de la société (Verdelhan-Bourgade et Auger 2011). Il est ainsi une illustration du processus de transposition didactique, intermédiaire entre les programmes prescrits, les savoirs savants et les pratiques professionnelles (Perrenoud 1998 ; Bruillard 2005). Le manuel, vecteur d'enseignement/ apprentissage (Verdelhan-Bourgade 2002), se situe aussi à l'intersection de la transmission entre enseignant et apprenant. De plus, il constitue un outil de formation des enseignants et parfois le seul élément de formation continue. L'auteur de manuel se trouve donc à une place privilégiée de la transposition didactique où il reconsidère le statut des savoirs savants dans une approche " transpositive et intégrative " (Deyrich 2003). L'auteur de manuel intervient pour " optimiser " le processus transpositif ; il se sert des avancées du domaine scientifique en les transformant au profit de l'enseignant et de l'apprenant. Je propose dans cet article d'interroger la manière dont les auteurs de manuels reproblématisent les savoirs (Marchive 2006 : 34). Comment déconstruisent-ils les savoirs d'un contexte pour les reconstruire en fonction des enjeux d'un nouveau contexte ? Je répondrai à cette question à travers l'analyse des discours des auteurs de manuels FLE dans les guides de l'enseignant d'une part et des contenus des manuels destinés aux apprenants d''autre part. J'examinerai notamment les ruptures et les continuités entre savoirs savants et savoirs à enseigner.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01025531
Contributor : Margaret Bento <>
Submitted on : Friday, July 18, 2014 - 9:19:27 AM
Last modification on : Friday, May 10, 2019 - 1:40:13 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01025531, version 1

Collections

Citation

Margaret Bento. Les auteurs de manuels : transpositeurs à l'interface entre savoirs savants et savoirs à enseigner. Recherches et applications, 2014, pp.106-121. ⟨halshs-01025531⟩

Share

Metrics

Record views

318