De l'adaptation de la graphie dite classique de l'occitan aux variétés les plus atypiques : Le cas de -t final en vivaro-alpin et de -s du pluriel en cisalpin méridional

Résumé : La graphie dite classique ou alibertienne de l'occitan est une graphie englobante qui atténue à l'écrit les différences dialectales sans pour autant imposer une norme linguistique. Elle favorise ainsi l'intercompréhension entre les différentes variétés. Toutefois son adaptation aux variétés les plus atypiques, présente des difficultés et peut conduire à des choix peu cohérents pouvant être un obstacle à l'acceptation du système par les locuteurs. Ce type de difficulté est illustré par le cas de la notation de -t final étymologique en vivaro-alpin et celui de la notation de -s morphème du pluriel en cisalpin méridional. Pour éviter de tels écueils il semble nécessaire d'approfondir la réflexion sur la façon dont fonctionne la graphie alibertienne et de théoriser les principes de son application aux différentes variétés.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01015995
Contributor : Jean Sibille <>
Submitted on : Thursday, March 31, 2016 - 2:56:25 PM
Last modification on : Wednesday, July 10, 2019 - 1:33:04 AM
Long-term archiving on : Friday, July 1, 2016 - 1:00:22 PM

File

JS_adaptation.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01015995, version 1

Collections

Citation

Jean Sibille. De l'adaptation de la graphie dite classique de l'occitan aux variétés les plus atypiques : Le cas de -t final en vivaro-alpin et de -s du pluriel en cisalpin méridional. Carnets d'Atelier de Sociolinguistique, L'Harmattan, 2014, pp.161-173. ⟨halshs-01015995⟩

Share

Metrics

Record views

277

Files downloads

559