Relire la Philosophie de l'art de Schelling, du côté des œuvres : construction spéculative et construction historique de l'art

Résumé : La philosophie de l'art développée par Schelling entre 1801 et 1807 est une métaphysique de l'art : son objet est le déploiement de l'absolu comme être de l'art et des arts. On lui a de ce fait reproché d'écraser l'infinité diversité des œuvres existantes et de tenir pour négligeable l'expérience esthétique concrète. L'article s'inscrit en faux contre cette manière de voir, à partir de la définition de la " construction philosophique " de l'art comme construction indissociablement spéculative et historique. On montre ici que la construction historique s'entend doublement comme construction du présent de l'œuvre : comme histoire transcendantale de l'individuation artistique de l'absolu, et comme histoire culturelle des mondes (antique et moderne) de l'art. Sous ces deux aspects, l'approche systématique est à la fois hautement unifiante et ouverte à une altérité du réel.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Germanique Internationale, CNRS UMR 8547 Pays germaniques : transferts culturels, 2013, pp.187-203
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01010166
Contributeur : Mildred Galland-Szymkowiak <>
Soumis le : jeudi 19 juin 2014 - 12:34:06
Dernière modification le : mardi 10 juillet 2018 - 18:39:52

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01010166, version 1

Collections

Citation

Mildred Galland-Szymkowiak. Relire la Philosophie de l'art de Schelling, du côté des œuvres : construction spéculative et construction historique de l'art. Revue Germanique Internationale, CNRS UMR 8547 Pays germaniques : transferts culturels, 2013, pp.187-203. 〈halshs-01010166〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

254