L'appropriation, un invariant du travail.

Résumé : Cette communication constitue ma participation aux côtés de celles de Michel Lallement, Catherine Paradeise, Jean Saglio, Guénaëlle Rot, Jean-Daniel Reynaud et Philippe Bernoux. Une lecture d'" Un travail à soi " (Bernoux, 1981) et de l'article "Reconnaissance et appropriation : pour une anthropologie du travail" (Bernoux, 2011), sous le prisme de l'artisanat, terrain sur lequel se fonde ma recherche doctorale menée dans le cadre d'une convention Cifre impliquant le réseau consulaire en Rhône-Alpes. Il ne s'agit pas de comparer terme à terme les composantes de l'appropriation du travail, mais plutôt d'interroger le secteur artisanal sur l'appropriation du travail qui s'y joue en prenant appui sur l'approche de Philippe Bernoux, moyennant quelques parallèles permettant d'en entrevoir le caractère invariant. Cette mise en perspective de concepts nés dans l'usine avec l'artisanat nécessite quelques torsions -moins périlleuses qu'il n'y paraît - et ce, grâce à l'actualité frappante de l'ouvrage " Un travail à soi " et la souplesse avec laquelle cette analyse se prête au rapprochement entrepris.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00981668
Contributor : Samia Ait Tkassit <>
Submitted on : Tuesday, April 22, 2014 - 4:01:02 PM
Last modification on : Wednesday, October 31, 2018 - 12:24:14 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00981668, version 1

Collections

Citation

Samia Ait Tkassit. L'appropriation, un invariant du travail.. Journée sur le travail en sociologie avec un retour sur les recherches de M. Bernoux, Dec 2012, Lyon, France. ⟨halshs-00981668⟩

Share

Metrics

Record views

728