Préface de l'ouvrage "La famille face à la prison" de Caroline Touraut

Résumé : L'institution carcérale agit sur des personnes qui ne sont pourtant pas condamnées par notre système judiciaire. C'est ce que Caroline Touraut nomme l'expérience carcérale élargie. Les proches de personnes incarcérées, parents, compagnes, frères et sœurs, enfants, amis font l'expérience de la prison hors de ses murs. La prison redéfinit en partie leur temporalité par l'imposition des horaires de parloirs et entrave l'exercice de leur droit à la vie familiale et à l'intimité. Par contagion, les proches de détenus sont pris dans des contraintes carcérales et ils font l'objet de relégation sociale. Le stigmate de l'incarcération ne se limite pas aux populations incarcérées, il s'étend à leurs proches. A l'annonce de l'arrestation ou de l'incarcération, après le choc, les proches sont face à ce dilemme : faut-il soutenir ce fils qui a tué, ce père qui a violé, ce frère qui a volé... Le quitter, le soutenir ? Les personnes que Caroline Touraut a rencontrées devant les prisons ont décidé de soutenir leur proche. Caroline Touraut nous fait entrer dans l'expérience singulière de ces proches de détenus, elle analyse la nature de leur engagement à l'épreuve de la prison et du temps. Elle nous fait découvrir les familles des personnes incarcérées dont on parle peu. Discrets, isolés, ils cherchent à rester dans l'ombre. Les femmes occupent une place centrale. Ce sont généralement des mères ou des compagnes qui viennent visiter des hommes incarcérés, ces derniers représentant plus de 96 % des détenus. Parmi les soixante proches que Caroline Touraut a rencontrés, onze hommes " seulement " ont accepté de raconter leur quotidien. Partir à la recherche de ces proches, cela signifie concrètement patienter avec les familles en attente de leurs parloirs devant des prisons, les inciter à accepter des entretiens malgré la stigmatisation dont elles font l'objet, réaliser les entretiens chez ces personnes. Il lui a fallu beaucoup de patience pour inspirer confiance à des proches plutôt méfiants, pour s'adapter à leur emploi du temps bien rempli, pour solliciter un nouvel entretien après un rendez-vous manqué, pour les accompagner dans cette expérience de réflexivité...
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
La famille face à la prison, PUF Presses Universitaires de France, pp.2-6, 2012
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00979023
Contributeur : Corinne Rostaing <>
Soumis le : mardi 15 avril 2014 - 10:59:28
Dernière modification le : dimanche 15 octobre 2017 - 22:44:09

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00979023, version 1

Citation

Corinne Rostaing. Préface de l'ouvrage "La famille face à la prison" de Caroline Touraut. La famille face à la prison, PUF Presses Universitaires de France, pp.2-6, 2012. 〈halshs-00979023〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

125