Les relations entre surveillantes et détenues.

Résumé : Les relations ont été étudiées au sein de prisons de femmes, des établissements considérés comme spécifiques du fait de la faible place des femmes dans le processus pénal ou des institutions majoritairement masculines. L'analyse fine des relations entre détenues et personnels a permis de dégager quatre formes idealtypiques de relations : une relation normée, distante et hypocrite, la plus conforme aux stéréotypes institutionnels ; une relation conflictuelle au cours de laquelle les parties exigent avec violence le respect ; une relation négociée au cours de laquelle le rôle de chacun sera discuté ; et enfin, une relation personnalisée, agréable, entre deux personnes qui se reconnaissent en dehors des schémas imposés par l'institution. Si les deux premières formes étaient mieux connues, les deux dernières semblent plus originales. L'étude de la dynamique des relations constitue une étape, mon intérêt se portant sur ce qui se joue au cours du processus relationnel, entre femmes, en terme de valorisation d'autres identités que celle de détenue.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Approches de la prison, De Boeck, pp.101-125, 1996
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00976921
Contributeur : Corinne Rostaing <>
Soumis le : jeudi 10 avril 2014 - 15:13:07
Dernière modification le : jeudi 10 avril 2014 - 15:13:07

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00976921, version 1

Citation

Corinne Rostaing. Les relations entre surveillantes et détenues.. Approches de la prison, De Boeck, pp.101-125, 1996. <halshs-00976921>

Partager

Métriques

Consultations de la notice

278