Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Libres ou prolétarisés ? Les travailleurs intellectuels précaires en Île-de-France

Résumé : Ce rapport, issu d'une recherche menée en 2011, en convention avec la Fonda, porte sur les travailleurs intellectuels précaires. Cette notion pointe vers une zone de l'espace social où les catégories instituées jouent et pourraient se reconfigurer en des formes nouvelles. Comment statuer sur la réalité même de cette population ? Renvoie-t-elle à un phénomène statistiquement observable et, si oui, quels sont les résultats de cette observation en termes de composition sociale objective ? Comment les expériences sociales correspondantes sont-elles décrites et évaluées par les premiers intéressés ? Pour répondre à ces questions, ce rapport comporte trois parties qui correspondent aux trois chantiers de recherche que nous avons mis en œuvre. Premièrement, un bilan de la littérature française et internationale montre que plusieurs monographies professionnelles se rapportent à notre objet, mais que celui-ci doit aussi être resitué parmi une série d'hypothèses quant aux groupes sociaux en cours d'émergence. Les travaux les plus stimulants d'un point de vue empirique sont ceux consacrés, dans plusieurs pays européens, au " creative work ". Deuxièmement, une exploitation inédite d'une source statistique existante, l'enquête sur l'emploi de l'Insee, aboutit à une estimation tout à la fois minoritaire et non marginale des " travailleurs intellectuels précaires ". On repère une population large qui englobe un cœur de professions correspondant aux figures sociales qui leur sont usuellement associées. Néanmoins, les frontières de cet objet restent floues et en partie poreuses avec des situations de déclassement social ou scolaire. L'analyse statistique souligne des traits communs à la population investiguée et en même temps différentes façons d'être un intellectuel précaire. Cette hétérogénéité est confirmée par l'enquête qualitative qui, à partir de soixante-dix entretiens réalisés en région parisienne, met en lumière la diversité des situations professionnelles parmi les actifs exerçant une (ou plusieurs) activité(s) intellectuelle(s) sans emploi stable. La multiplicité inter- et intra-individuelle des ressources économiques utilisées dans cette population semble un frein à la constitution d'un " commun ", même si un tel processus relève sans doute davantage de mobilisations politiques que de conditions objectives et d'expériences personnelles.
Document type :
Reports
Complete list of metadatas

Cited literature [103 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00966696
Contributor : Marie-Madeleine Vennat <>
Submitted on : Thursday, March 27, 2014 - 10:05:58 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:17 PM

File

rapport_n82.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00966696, version 1

Collections

Citation

Cyprien Tasset, Thomas Amossé, Mathieu Grégoire. Libres ou prolétarisés ? Les travailleurs intellectuels précaires en Île-de-France. 2013. ⟨halshs-00966696⟩

Share

Metrics

Record views

454

Files downloads

2248