HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Un patron de presse obstiné

Résumé : Aux yeux de ses contemporains, Dumas incarnait jusqu'à la caricature l'homme de la " littérature industrielle ", selon l'expression de Sainte-Beuve. Ses romans, produits sur plans avec l'aide de collaborateurs, diffusés massivement auprès d'un large public, sont les produits d'un nouveau régime économique de la littérature. Cette image de la " Maison Alexandre Dumas et Cie ", souvent dénoncée au XIXe siècle, Dumas l'assumait pleinement, comme il riait des nombreuses caricatures que lui valaient une personnalité expansive et un physique spectaculaire. Entrepreneur et " ouvrier de la pensée ", comme il aimait à se définir lui-même, il l'a été, dans tous les secteurs où pouvait à son époque s'exercer le talent. Dès la bataille romantique des années 1830, il rêvait avec Hugo d'ouvrir une salle de théâtre, faite pour le public nouveau qu'appelait le drame romantique : il eut, brièvement, en 1847, avec le Théâtre-Historique, la salle des spectacles-fleuves qui convenaient à son large génie. On se souvient aussi du rôle actif qu'il a joué dans les noces de la presse et du roman, en donnant aux journaux quotidiens ses romans à succès des années 1840. Mais on sait moins qu'il a lui-même dirigé, et parfois fondé, plusieurs journaux qui, à défaut d'avoir été des entreprises de presse assez florissantes pour enrichir leur patron, ont nourri la tradition française d'une presse dont la qualité littéraire était la marque de fabrique. Bien d'autres, parmi ses amis et ses confrères, vivaient de la " copie " qu'ils fournissaient aux journaux et, lorsque l'occasion se présentaient, acceptaient de devenir le titulaire d'une rubrique et de chausser, parfois pour longtemps, ce que Théophile Gautier appelait le " cothurne étroit du journalisme ". D'autres aussi, Baudelaire, Sand ou Lamartine, ont franchi le pas qui sépare la salle de rédaction de la direction d'un journal. Mais aucun n'a tenté avec autant d'obstination que Dumas de réaliser ce rêve qu'il décrivait à Hippolyte de Villemessant, le directeur du Figaro : " J'ai rêvé toute ma vie d'avoir un journal bien à moi, bien à moi ".
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00965871
Contributor : Sarah Mombert Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, March 25, 2014 - 5:08:48 PM
Last modification on : Monday, April 19, 2021 - 4:36:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00965871, version 1

Collections

Citation

Sarah Mombert. Un patron de presse obstiné. Magazine littéraire (Le), Magazine Littéraire, 2010, pp.70-71. ⟨halshs-00965871⟩

Share

Metrics

Record views

47